Spurs

Danny Green explique longuement l’affaire Kawhi Leonard : un orteil dans les coulisses des Spurs

Kawhi Leonard
Source image : youtube

Le dossier Kawhi Leonard est tellement compliqué qu’on a globalement décidé de claquer la porte et attendre que cela passe. Cependant, Danny Green s’est exprimé longuement sur l’affaire, lors d’un récent podcast In the Zone géré par Chris Broussard.

On peut parfois douter des sources de l’ami Chris et des breaking news foireuses sorties par le passé, mais on peut difficilement le tacler sur la qualité de son émission audio, durant laquelle il navigue autour de plusieurs sujets intéressants et en proposant des invités assez variés. Dernièrement, c’est Green qui était donc de passage et acceptait de participer au jeu en discutant sur plusieurs sujets. Sa carrière, son évolution, la concurrence, le sniper des Spurs a été généreux, comme d’habitude, mais il savait aussi qu’un segment serait dédié à son coéquipier All-Star. Kawhi, toujours absent, toujours dans le silence, loin des yeux, loin du coeur et donc projeté par de nombreux observateurs comme un joueur sur le départ. Vraiment ? Difficile à dire. Une chose est cependant sûre, la franchise de San Antonio a toujours gardé ses barrières bien fermées afin de ne pas laisser qui que ce soit découvrir les coulisses de cette machine texane. Méthode Spurs oblige. Mais cela n’a pas empêché Danny de tartiner quelques détails sur la baguette Leonard, histoire d’être clair et net sur ce qu’il vit de l’intérieur et ce qu’il pense de tout ce bordel médiatique. Dans cette affaire qui manque donc de détails, de vraies sources, de propos long-format et d’un discours éloquent, écouter Green fait du bien… sans révolutionner le dossier pour autant. Retour sur plusieurs mois passés dans le flou.

Il s’est blessé la saison dernière, et il a dû jouer une partie de la saison régulière avec cette blessure. Elle a empiré pendant l’été, il est ensuite revenu et il a senti un souci donc il l’a partagé, et le staff a travaillé dessus pendant la rééducation. Puis il a eu une rechute, plusieurs sortes de rechute si vous voulez. Et une autre équipe médicale est entrée dans la danse pour donner son diagnostic. Personne ne sait vraiment ce qui se passe, hormis Kawhi. Il est revenu pour quelques matchs, il avait l’air en forme, mais quand ils l’ont réévalué ils ont estimé que cela n’allait pas. Lui ne sentait pas que c’était comme il l’espérait, il avait mal.

Donc mentalement, depuis le All-Star Break, on s’est mis dans un état d’esprit qui consiste à se dire qu’il ne reviendra pas de la saison. Ce groupe, c’est celui qu’on a et il ne reste que quelques matchs sur la régulière, donc on garde cette approche. Ce serait génial de l’avoir, mais on n’en sait pas plus. Certains d’entre nous ont discuté avec lui, on s’envoie des textos et il fait toujours partie de l’équipe. On communique tous différemment avec lui, on le soutient quoi qu’il arrive et on pense qu’il fait toujours partie du groupe. Et c’est en ça notamment que cette réunion entre joueurs a eu lieu, on voulait lui dire ça. On obtient des updates via les médias, ici ou là, donc on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe. On voulait juste savoir. Et en fait, je crois que même lui ne sait pas trop ce qu’il se passe. Parce qu’il attend d’en savoir plus sur sa situation, venant de son groupe, de ses médecins, afin qu’ils lui donnent le feu vert pour rejouer sans souci, pour savoir à quel pourcentage se situe-t-il, est-ce que cela va se prolonger, etc.

Il a dit qu’il était à un bon pourcentage quand il est revenu, mais quand il a commencé à rejouer cela s’est détérioré, le pourcentage a chuté, et il a eu de plus en plus mal. Donc ils essaient de savoir quel niveau doit-il atteindre pour pouvoir bosser sans avoir mal, se renforcer sur cette zone musculaire douloureuse.

Le meeting entre joueurs était un meeting entre adultes, comme une discussion entre toi et moi. On sait comment cette franchise et ses joueurs sont décrits, on n’a pas de forts caractères ou des embrouilles comme il peut y avoir dans certains vestiaires. On comprend tous ce que sont les blessures, surtout les vétérans. Ils comprennent ce qu’est une carrière globale, ce par quoi tu passes, le fait que tu es le boss de ta propre marque et de ton propre corps. On respecte ça et on se respecte tous. Donc on s’est posés et on a discuté. On parlait pas mal de lui, mais il faut dire aussi que ça a eu lieu pendant une période où on perdait pas mal de matchs (rires). Donc il fallait qu’on se regroupe, qu’on communique et qu’on essaye de savoir ce qu’il souhaitait savoir lui-même au final. Parce que je crois vraiment qu’il ne sait pas ce qui se passe.

Non, non, on ne lui est jamais rentrés dedans. On’a pas de gars comme ça. Vous arrivez à imaginer Manu et Tony faire ça ? Ce ne sont pas eux, je n’arriverais même pas à les imaginer faire ça. C’était l’opposé d’intense. On a communiqué, parlé, et tenté de savoir quelle était l’étape suivante pour nous tous. Pas que pour lui, pour nous en tant que groupe.

Je peux dire, au nom de l’équipe et du point de vue collectif, je peux parler au nom de la plupart des gars, il n’y a aucune tension avec lui. On n’est pas distants avec lui. Je ne sais pas en ce qui concerne le management, je ne sais pas en ce qui concerne la famille ou quoi que ce soit. J’aimerais croire qu’il n’y a rien car on le voit dans notre enceinte, il est à la salle, il est toujours là, ils communiquent entre eux et ils vérifient que tout se passe bien, il continue à bosser avec notre staff. Mais du point de vue de l’équipe, il n’y a pas un seul membre qui est en froid avec lui. On le comprend et on le soutient, quoi qu’il lui arrive.

Les plus jeunes joueurs de notre équipe, ils sont contents de le voir dans les alentours, à la fois parce qu’il ne joue pas donc ils ont du temps de jeu mais aussi parce qu’il peut leur apprendre pas mal de choses. On adorerait l’avoir, on l’utiliserait évidemment pour faire ce dernier push, mais on sent qu’on a un bon groupe actuellement, on joue un assez bon basket et on veut arriver tous en forme pour les Playoffs.

De quoi apaiser la tension suscitée autour des Spurs ? Pas sûr. Car le script, in fine, est trop beau pour ne pas balancer de nitroglycérine dessus. Les futures négociations contractuelles, le mutisme de Kawhi, la future sortie prématurée en Playoffs, autant d’éléments qui vont servir de simple briquet pour garder le brasier vivant. Maintenant, il est rassurant de voir que Green donne des détails plutôt compréhensibles venant de son point de vue. Proche de Leonard, l’ailier pourrait tout à fait jouer la langue de bois et afficher une posture protectrice afin de jeter de l’eau sur le bûcher. Sauf qu’au lieu de ça, Danny offre une version assez généreuse et précise des faits, avec comme point central ceci : si Kawhi lui-même ne sait pas ce qui lui arrive, tu m’étonnes que la situation soit bizarre et que le silence perdure. On parle quand même, potentiellement, d’une blessure qui peut changer la carrière d’un des meilleurs joueurs au monde. N’est-ce pas là-dessus que la discussion devrait tourner, plutôt que de tenter de savoir si embrouilles ou discorde il y a ? L’honnêteté de Danny Green, jugée par chacun, peut donc être prise avec des mains ouvertes. Elle ne bousculera pas la suite des événements car comme mentionné, les rumeurs seront alimentées par le caractère bizarre de cette affaire. Mais au moins, une chose semble sûre, la « fracture » décrite par certains entre le All-Star et ses coéquipiers n’est probablement que du vent.

Prochain épisode, qui sait ce qui sera dit sur lui ? Kawhi Leonard semble dans le brouillard le plus total, et Danny Green valide la théorie avec son propre point de vue. En attendant une bombe venue d’ailleurs, histoire d’entretenir le doute…

Source : In The Zone

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top