Heat

Pétage de plomb signé Hassan Whiteside : « il y a un paquet d’équipes qui pourraient faire jouer un pivot »

Hassan Whiteside
Source image : YouTube

La défaite du Heat face aux Nets, en prolongation, était déjà assez dure comme ça à encaisser ce samedi. Mais il fallait un peu de sauce en plus, pour pimenter le tout : Hassan Whiteside a donc sorti le lance-flammes dans le vestiaire de Miami.

C’est qu’il a un sacré caractère, l’ami Blancôté. On le savait, par contre on ne pensait pas forcément le voir agir ainsi dans la course aux Playoffs, à peine de retour. En effet, sur ces trois dernières semaines de compétition Hassan avait dû regarder les siens jouer suite à des soucis physiques l’empêchant de jouer de manière efficace et régulière. Avec un temps de jeu de base en chute-libre (33 minutes par match l’an dernier, 26 cette saison), ce petit stop devait lui permettre de revenir à fond, concentré, au sein d’un groupe déterminé à monter en température à l’approche des Playoffs. Le problème ? C’est qu’on a un copain assez impatient, qui a fait son retour il y a seulement trois jours et est déjà prêt à exploser. Face à des Nets connus pour leurs difficultés à contenir les grands intérieurs de la Ligue, Hassan avait un projet en tête. Leur marcher dessus, leur faire la totale, mener les siens vers la victoire, montrer qu’il est à fond de retour et qu’il peut lui aussi caler un 30-30 comme Dwight l’a fait il y a quelques jours. Malheureusement, c’est tout l’inverse qui s’est produit. Whiteside a galéré physiquement pour commencer, il n’a pas dominé autant qu’il souhaitait, il a dû assister à la défaite des siens devant son public et il a surtout dû le faire en étant assis sur le banc. Soucieux des matchups proposées par Brooklyn, Erik Spoelstra avait opté pour un cinq plus petit avec James Johnson et Justise Winslow « à l’intérieur », un choix peu payant et qui a enragé HW. Après le match, ce dernier s’est exprimé avec intensité sur cette décision qu’il ne comprend pas.

« Franchement, c’est super frustrant. Pourquoi est-ce qu’on s’aligne sur les matchups des autres équipes ? Nous avons un des meilleurs pivots de la ligue, pourquoi est-ce qu’on s’aligne sur eux ? Beaucoup d’équipes n’ont pas de bon pivot. Ce sont des conneries, ce sont vraiment des conneries. Il y a un paquet d’équipes qui pourraient faire jouer un pivot. »

Bon, déjà, on ne reviendra pas sur sa propre mention à la troisième personne, c’est fort mais ce n’est pas le plus important. On préfère surtout se focus sur le reste, que ce soit les choix de Spoelstra ou le message caché derrière cette déclaration. Signé il y a deux ans pour 100 millions de dollars sur 4 saisons, Whiteside réalise une saison décevante, notamment car il est rongé par les pépins physiques. La montagne ultra-dominante de 2017 semble bien lointaine, et son coach doit faire avec de nombreuses absences qui imposent des changements de rotations fréquentes. Non pas qu’Erik soit blanc comme neige, il est clair que ne pas voir Hassan plus de 20 minutes face à la raquette des Nets fût assez troublant. Cependant, on n’a pas toutes les données du dossier de HW, et il y avait certainement une protection imposée autour du joueur, de retour de blessure. On susurre même, dans les rangs du Heat, que le géant avait demandé à sortir du match au bout de quatre minutes de jeu. Quoi qu’il en soit, Whiteside est frustré par cette situation et laisse entendre en VOSTFR qu’il se verrait bien jouer ailleurs. Pétage de plomb à chaud ou vraie marmite qui déborde ? Le pivot n’a joué que 12 fois plus de 30 minutes cette saison. Ce n’est certainement pas pour aucune raison. Maintenant, est-ce que Pat Riley va intervenir ou demander à son coach de calmer son joueur en lui filant la trentaine de minutes en moyenne sur la fin de saison, à vérifier.

C’est chaud à Miami, la défaite contre Brooklyn frustre les fans comme les joueurs, et Hassan Whiteside sort le lance-flammes. Pas sûr de la pertinence des propos, mais il y a en effet quelque chose d’inquiétant avec lui cette saison. Trop peu en forme ou bon sur ses matchups pour tenir ? Ou en froid avec son staff et puni-protégé par ce dernier ? La réponse, sur les terrains, ce serait déjà bien.

Source : Associated Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top