Wizards

Thriller à la Maison Blanche : Washington tape le Heat en overtime, Bradley Beal se la joue Monsieur Propre

beal wizards - pari

30 points, 7 assists et 6 rebonds à 12/16 au tir et 6/7 de loin, on appelle ça de l’efficacité.

Source image : NBA League Pass

Le Verizon Center accueillait certainement l’une des rencontres avec le plus d’enjeu hier soir. Cinquièmes à l’Est, les Wizards peuvent toujours croire au podium, à condition de ne plus trop en laisser en route. Les gars de la capitale se sont fait peur contre le Heat, mais ils ont assuré l’essentiel en prolongation. Next !

Toujours privés de John Wall, les protégés de Scott Brooks n’ont pas de temps à perdre. Chaque victoire compte dans cette partie du classement à l’Est, une victoire pouvant quasiment les ramener sur le podium tandis qu’une défaite les ferait plutôt basculer du mauvais côté de ce Top 8. Mais les Wizards n’étaient pas les seuls à vouloir gagner hier soir alors que le Heat a peu à peu glissé vers la huitième place et qu’il se sait désormais légèrement menacé par les Pistons. Miami ne veut pas revivre le cauchemar de la saison dernière, lorsque les Bulls les avaient privés de Playoffs malgré un bilan identique de 41 victoires et 41 défaites. Pour éviter une telle déconvenue une deuxième fois d’affilée, il faudra encore gratter une dizaine de succès d’ici le 11 avril. Hier soir, c’était l’occasion rêvée de faire un pas de plus vers la qualification. Avec un Flash en mode bien clutch avec plusieurs paniers importants avec la faute obtenus dans le quatrième quart, les Floridiens se prenaient à rêver d’un mini hold-up en prolongation. Toujours utilisé comme sixième homme, Dwyane Wade termine meilleur marqueur de son équipe avec 22 points mais un terrible 0/5 du parking qui n’étonnera pas les anciens fans du Heat.

Toujours est-il que le match file en overtime après un dernier raté de Bradley Beal en iso sur Josh Richardson à la sirène. Mais même privé de son meneur All-Star et de l’autre membre du Big Three de Washington, Otto Porter Jr., blessé suite à une mauvaise chute dans le quatrième quart-temps, B-double montre la voie en prolongation en inscrivant le premier panier de son équipe. Un long concours de lancers-francs plus tard, les Wizards s’imposent péniblement 117 à 113 à domicile. On repassera pour la manière mais l’important est ailleurs. Grâce à ce succès, D.C. reste au contact de Cleveland et Indianapolis au classement de la Conférence Est, et peut toujours espérer obtenir l’avantage du terrain au premier tour des Playoffs. Plus discret en OT, Bradley Beal sort tout de même un gros match avec 30 points, 7 caviars et 6 prises à 12/16 au tir et 6/7 de loin. Dans le jargon, on appelle ça l’efficacité ultime. Dwyane Wade doit bien l’admettre, il n’est plus le meilleur arrière sur la côte Atlantique et le néo-All-Star de Washington fait partie de ceux qui l’ont doublé.

Match intense au Verizon Center qui aurait très bien pu basculer d’un côté comme de l’autre. Finalement, la logique du classement et de l’hôte a été respectée. Le Heat a encore 17 chances pour gratter au moins huit victoires afin d’être relativement tranquille. On y croit.

BoxHeat Wizards

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top