Warriors

Kevin Durant affirme qu’il prolongera aux Warriors : chère concurrence, nous sommes désolés

Kevin Durant
Source image : 9GAG

Si tout va très bien actuellement à Golden State, entre résultats sérieux et joueurs prêts pour tenter le doublé, Kevin Durant sait déjà qu’il sera attendu en tant qu’agent-libre : la preuve, il a déjà pris sa décision.

Désolé, chers Lakers. Désolé, chers Wizards. Désolé, chère concurrence. Si vous pensiez que Kevin Durant allait potentiellement quitter Oakland pour tenter une aventure ailleurs, changez de disque et ouvrez un nouveau magasin. Arrivé à l’été 2016 avec une dose de haine maximale dans son sac à dos et autant de quantité de choses à prouver, KD n’a pas mis longtemps avant de se sentir comme un poisson dans l’eau sous les ordres de Steve Kerr. Une pure première régulière, une pure première balade en Playoffs, une pure première finale gagnée et un pur trophée de MVP de la série récupéré. En gros, le parcours rêvé, d’autant plus que ses coéquipiers l’ont parfaitement intégré au délire local. Du coup, quand il a été question de prolonger l’été dernier, Kevin a décidé d’agir en grand seigneur en acceptant un cut personnel de près de 10 millions de dollars annuels, permettant à Bob Myers et son staff de conserver le reste du groupe comme Livingston, Iguodala, Pachulia, McGee et un certain Chef Curry. Ce geste annonçait une première couleur venant d’un joueur qui ne souhaite plus qu’une chose : gagner. Qu’importe pour les sous, on en aura assez pour ouvrir 15 boutiques de cupcakes et faire 6 documentaires sur les serpents. Et avec une nouvelle free agency qui lui tendra les bras cet été (deal en 1+1 réservé aux superstars), Durant sait déjà ce qu’il veut. Il l’a même témoigné auprès des médias californiens cette semaine, quand le sujet est venu sur la table.

« Ah, vous voulez qu’on parle de ça ? Je n’y pense même pas. Je suis ici, je suis ici, j’ai pas pensé à autre chose. Oui (il est 100% de prolonger). Maintenant, qui sait ? L’argent n’est pas important pour moi, j’en ai gagné tant dans ma carrière. Je sais juste que je veux rester ici, j’adore jouer ici. »

Au moins, c’est plutôt clair et sans besoin de sous-titres. KD ne se voit pas ailleurs, et on peut bien le comprendre. Quand vous voyez que contractuellement parlant, vous vous ramenerez tous les soirs avec Stephen Curry et Draymond Green dans votre cinq pendant encore deux ans après cette saison, ça donne envie de prolonger. La question Klay Thompson est évidemment importante, lui qui sera agent-libre dans un an, mais le Splash Bro a lui aussi affirmé qu’il ne se voyait pas bouger, son rôle lui convenant parfaitement dans un groupe qui enchaîne les succès. Tout ce beau petit bordel mènera tout de même à des négociations contractuelles imposées, et il faudra articuler le tout avec beaucoup de tact. Entre les ego des uns, les attentes financières des autres et les aspirations de machin, un groupe peut très vite mal tourner. Cependant, dès aujourd’hui, Durant semble ouvert à une nouvelle ristourne avec son management, histoire de garder tout ce groupe au chaud. Quand vous avez un des plus grands joueurs de la Ligue qui accepte de prendre moins pour continuer à défoncer la concurrence, vous savez que vous êtes dans la merde. Ou que si vous êtes fan des Warriors, vous êtes plutôt bien.

Tant que rien n’est signé, rien n’est acté. Mais on part sur une évidente prolongation de KD aux Warriors, affirmée par le joueur, et à tamponner avec un nouveau salaire. Une année de rab à petit prix avant le jackpot de 2019 ? Allez, c’est parti.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top