Old-School

All-Star Game 1998 : le premier d’une longue série pour Kobe Bryant, le tout dans la Mecque du basket !

C’était il y a vingt ans. Le 8 février 1998, dans la mythique salle du Madison Square Garden, Kobe Bryant disputait son tout premier All-Star Game à seulement 19 piges. Ce jour-là, il est officiellement entré dans le clan des stars NBA. Le début d’une grande histoire d’amour entre Kobe et le match des étoiles. 

18 sélections au All-Star Game, dont 17 consécutives (record), quatre titres de MVP (record) et deuxième meilleur marqueur de l’histoire du match des étoiles. Sans aucun doute, Kobe Bryant a marqué cet événement de son empreinte durant sa carrière légendaire. Tout a donc commencé dans la Mecque du basket à New York, autrement dit le lieu rêvé pour n’importe quel basketteur. Mais avant de revenir sur ce match, il semble nécessaire de remettre les choses dans leur contexte. A l’époque, Kobe n’est que dans sa deuxième saison NBA et évolue en sortie de banc aux Lakers. Après une campagne rookie discrète, Bryant gagne du temps de jeu en tant que sophomore et devient un excellent sixième homme pour la franchise de Los Angeles. Au moment du All-Star Break, le gamin à la coupe afro tourne à 17,9 points par rencontre et sa cote grimpe en flèche aux yeux du public NBA, qui découvre son incroyable talent. Résultat, il est propulsé dans le cinq majeur de la Conférence Ouest par les fans, ce qui est tout de même assez exceptionnel étant donné son rôle limité aux Lakers et son très jeune âge. La preuve, seulement deux autres joueurs dans l’histoire de la NBA ont débuté le match des étoiles en étant remplaçant au sein de leur équipe respective. Il s’agit de John Havlicek (avec Boston en 1966 et 1970) et Dan Majerle (avec Phoenix en 1995).

Accompagné par ses coéquipiers Shaquille O’Neal, Eddie Jones et Nick Van Exel, également choisis pour participer à la fête, Kobe n’est pas vraiment effrayé par l’événement et les nombreuses stars présentes au Madison Square Garden, que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes. Au contraire, il kiffe le moment, sans le moindre signe de timidité. Dès le début de la rencontre, il fait le spectacle avec notamment un tomar à 360° et un alley-oop en haute altitude sur une passe de Kevin Garnett. Bref, il se met le public dans la poche. Mais surtout, Bryant démontre son gros côté compétiteur. All-Star Game ou pas, rien à foutre ! Il a beau arborer son plus grand sourire, Kobe n’est pas là pour rigoler. Agressif en attaque, tenace en défense, le gamin veut envoyer un message à toute la NBA, et plus particulièrement à son modèle, Michael Jordan. Pendant une bonne partie du match, le GOAT et le jeunot se rentrent dedans. Forcément, l’élève prend quelques leçons par le maître, mais l’essentiel est ailleurs. En refusant de baisser les yeux devant Son Altesse, à seulement 19 ans et dans la Mecque du basket, Bryant prouve déjà qu’il n’est pas vraiment un joueur comme les autres. Au final, Kobe termine avec 18 points (meilleur marqueur de la Conférence Ouest) et six rebonds en 22 minutes, le tout à 7/16 au tir. Quant à MJ, il repart avec la victoire et surtout un troisième titre de MVP, sous les applaudissements d’un Madison Square Garden dans lequel il a tellement brillé au cours de sa carrière.

« C’était une expérience incroyable. Avec Michael, on a pu se retrouver face-à-face. A chaque fois que je joue contre lui, j’apprends quelque chose de nouveau. On a joué dur. Il m’a dit de continuer à travailler. »

Kobe Bryant, après la rencontre.

Plus jeune All-Star de l’histoire de la NBA, Kobe Bryant a immédiatement pris ses aises dans le match des étoiles. Il a ensuite montré pendant quasiment deux décennies que cet événement était fait pour lui, à travers les records et les titres de MVP. Briller parmi les stars, ça correspond tellement à Kobe !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top