Thunder

Preview Thunder – Cavaliers : affiche de feu ou blow out total ?

Paul george
Source image : NBA League Pass

Sur le papier, cette rencontre entre le Thunder et les Cavaliers pourrait sentir la poudre au vu des All-Stars que comprennent ces deux franchises. Mais à l’heure actuelle, on ne sait pas si Russell Westbrook et Carmelo Anthony vont jouer. Avec en plus l’absence de  longue date de Roberson, on pourrait donc s’attendre à un no-game du côté de la Chesapeake à 2 heures du matin. Preview.

Cette affiche pourrait être incroyable. Des Cavaliers new look qui affrontent un Thunder avec un Big 3 dantesque et un Steven Adams dominant. Oui mais voilà, lors de la rencontre face aux Warriors, Melo s’est foulé la cheville droite six minutes seulement après le début du match, tandis que Russ s’est foulé la gauche en seconde période. Néanmoins, le Thunder s’est imposé de 20 points. Après cette victoire, le marsu et Melo n’ont pas joué face aux Lakers et aux Grizzlies. Résultat, un blowout pour OKC au Staples Center avec seulement 81 points d’inscrits, et une victoire face à Memphis à domicile de 18 points. Mais, ce soir, Russell Westbrook et Carmelo Anthony sont encore incertains. Selon Erik Horne de The Oklahoman via Twitter, Billy Donovan a déclaré que leurs situations seraient de l’ordre du  » wait and see « . Malgré un très bon Paul George face aux Grizzlies avec 33 points et 8 passes, quand il ne s’applique pas, le résultat final n’est pas à l’avantage d’OKC. En témoigne l’adresse face aux Lakers : 37,6% au tir, 24% du parking et 47% aux lancers-francs (et encore, il n’y avait pas Roberson). Ce soir, il est possible que deux des trois stars d’OKC soient absentes, que Paul George ne rentre pas ses shoots ou que Billy Donovan laisse reposer son ailier. Si tel est le cas, le match qui devait être l’affiche de cette semaine, il n’ y a encore pas si longtemps, sera clairement un no-game. On pourrait bien assister à un blow-out du côté d’Oklahoma City, et ça c’est bien chiant comme perspective. Au contraire, si Russ et Melo reviennent, on pourrait avoir l’une des affiches choc avant le All-Star Game. Du shoot dans tous les sens, de l’énergie, de l’explosivité, de la taille, bref, un match comme ça et avec un roster au complet (sauf Dre, qui est avec le docteur), ça sentirait la poudre dans la Chesapeake Energy Arena, qui porterait bien son nom.

Car en face, on attend beaucoup des Cavaliers. Les Cavs, nouvelle génération. Ce n’est pas une série tv américaine de 2010 mais bien la franchise de Cleveland dont on parle. Avant, ça ressemblait à du cinéma. « Mais ça, c’était avant ». Avant qu’ils n’aillent en coller une bonne au TD Garden, chère maison à son propriétaire LeBron James. Dans le sillage d’un LBJ en mode King avec 24 points, 10 passes et 8 rebonds, les petits nouveaux ont fait le taf, et plutôt deux fois qu’une. George Hill a posé 12 points, Jordan Clarkson en a scoré 17 et Rodney Hood en a ajouté 15. Cerise sur le gâteau, Cedi Osman et Jr Smith nous ont régalé : 12 points à 2/3 derrière l’arc pour le jeune turc, qui se verra remplaçant ce soir au profit de Hood ; 15 points pour Gérard à 3/4 du parking, avec en prime 6 rebonds. Après une soirée parfaite et un LeBron aux anges, les Cavaliers se déplacent donc dans l’Oklahoma avec la ferme intention de revenir avec une victoire. L’occasion de voir ce que peut donner une nouvelle équipe qui a eu le temps de mémoriser quelques systèmes (si tant est qu’il y en a). L’adresse ne devrait néanmoins pas être aussi folle que face aux Celtics en shootant à 57,6%. Enfin, on l’espère, car le match pourrait être plié plus vite que prévu. Une victoire d’ailleurs et la franchise de l’Ohio comme ses nombreux fans reprendraient espoir. Sur une série de 3 wins de suite, les Cavs essaieront d’aller en chercher une quatrième afin de distancer un peu les Wizards pour respirer. De quoi également se venger de l’humiliation qu’ils avaient subi à la Q trois semaines plus tôt, 148-124. Quoi qu’il advienne, le Thunder lui restera cinquième devant les Blazers.

Vous l’aurez compris, tout dépend de l’absence ou non de Melo, mais aussi et surtout de Russ. Par conséquent, on prie pour que ces deux joueurs reviennent et qu’il n’y ait pas de blow-out. Sans ses deux joueurs clés, si le Thunder veut rivaliser, il faudra un PG de gala. Tout reposera sur ses épaules, mais face à l’actuelle 28e équipe de la ligue en defensive rating, rien n’est impossible. Messieurs, on vous attend.

1 Comment

1 Comment

  1. anti-Ca$htalk man

    13 février 2018 à 20 h 09 min at 20 h 09 min

    Grant Hill joue plus depuis longtemps, mon gars !
    fais gaffe, Ca$htalk va te virer….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top