Heat

Hassan Whiteside est frustré par son temps de jeu : qui part à l’infirmerie perd sa place

Hassan Whiteside

C’est le nouveau dicton à la mode à Miami.

Source image : Youtube

Le Heat va très bien en ce moment. Quatrième de la conférence Est, l’équipe floridienne est en ce moment sur une série de cinq victoires d’affilée. Pourtant, un joueur n’est pas tout à fait satisfait de la situation. De retour de blessure, Hassan Whiteside est frustré par son temps de jeu.

La star du Heat a été éloigné des terrains pendant un petit mois à cause de problème au genou. Depuis son retour fin décembre, le joueur le mieux payé de l’effectif joue, mais pas comme il le souhaiterait. En effet, sur les sept matchs qu’il a disputés depuis le 26 décembre, Blanc-Côté se voit attribuer entre 20 et 30 minutes de temps de jeu mais ne finit pas sur le terrain. Exemple criant, dimanche face au Jazz, il a joué 26 minutes mais alors que le match était serré – victoire d’un point de Miami, 103-102 – c’est sur le banc que le bon Hassan a été relégué, laissant Kelly Olynyk participer aux dernières actions de la courte victoire du Heat. Une déception pour lui comme il l’a fait savoir à Manny Navarro du Miami Herald.

« On veut toujours jouer. En tant que joueur, je ne veux pas sortir. Si on me laisse le choix, je veux jouer 48 minutes. Mais le coach voit les choses différemment. Peut-être qu’il voit des choses différentes sur le terrain. Parfois c’est dur de remplacer un joueur, parce qu’on doit enlever quelqu’un du terrain alors que l’équipe joue bien. »

Et oui, en sa longue absence, le Heat n’a pas chômé. Il a bien fallu trouver d’autres alternatives au poste de pivot. Ainsi, Kelly Olynyk et Bam Adebayo se sont révélés tour à tour. L’ancien joueur des Celtics aux allures de metalleux a réalisé des performances solides. On peut notamment mettre en exergue le jour où il a détruit son ancienne équipe avec 32 points ou encore, plus récemment, lorsqu’il a mis les Pistons à genou avec 25 points et 13 rebonds. Mais Bam Adebayo, le rookie, n’est pas en reste non plus. Hier, il a réalisé un match plein dans une salle hostile où Toronto est habituellement imbattable. Avec ses 16 points et ses 15 rebonds il a fait plier la bande à DeRozan. Si les stats de Whiteside sont loin d’être ridicules depuis son retour (11,7 points et 9,3 rebonds), elles ne sont pas suffisantes aux yeux de son coach qui a profité d’un micro tendu par la presse pour lui répondre et lui mettre gentiment la pression :

« Il doit être plus présent des deux cotés du terrain. Quand il sera plus consistant, plus dur ,qu’il aura un plus gros moteur et qu’il portera plus d’attention aux détails, il gagnera plus de minutes. »

Si ça c’est pas un recadrage bien sec de la part du coach. En même temps, il peut se le permettre. A Miami tout roule, c’est à Whiteside d’augmenter son niveau de jeu pour rentrer dans la rotation d’une équipe qui marche très fort. Le coach ne peut pas sortir Olynyk et Adebayo juste parce qu’Hassan est revenu alors qu’il n’a pas encore le niveau physique d’avant sa blessure ni la concentration requise. Il se décrédibiliserait et c’est plutôt tout l’inverse que réalise le double champion NBA en ce moment.

Source texte : NBC Sports et The Miami Herald

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top