Suns

Devin Booker veut garder Jay Triano comme coach à Phoenix : après Earl Watson, tu m’étonnes

Devin Booker
Source image : YouTube

S’il n’a que le statut d’intérimaire pour le moment, Jay Triano sait qu’il possède un gros client dans la catégorie soutien. Devin Booker est le premier à vouloir que son coach actuel reste en place chez les Suns, sympa le kid.

Depuis le 23 octobre dernier, la franchise de Phoenix n’est plus sous les ordres d’Earl Watson, ce qui revient plus ou moins à un passage de la mort à la vie. En effet, alors que le groupe de l’Arizona démarrait par un immonde 0-3 et ne voyait pas de véritable marge de progression dans son effectif, c’est un nouvel entraîneur qui s’est déplacé d’un rang, Triano devenant le patron d’une équipe sérieusement chamboulée. Et depuis son arrivée ? Jay fait plus que le boulot. Au-delà des simples statistiques collectives, qui ne pouvaient être pires et ont grimpé ces deux derniers mois, c’est dans le confort de ses jeunes et le travail effectué qu’il y a de quoi se rassurer chez les Suns. Alex Len retrouve la forme, Dragan Bender se sent bien, Greg Monroe s’est bien intégré et T.J Warren carbure. C’est ce développement qui a de quoi satisfaire Ryan McDonough, le troublant GM de Phoenix, à l’approche d’un été qui sera déterminant. Car la question se posera forcément, lorsque le CDD de Triano sera terminé et qu’il faudra se pencher sur un nouveau deal. Faut-il garder Jay à la tête du groupe ? Faut-il chercher encore mieux ou encore plus neuf histoire de tourner une page complète ? Dans son camp, l’actuel coach des Suns a un soutien de poids, puisque c’est Devin Booker qui a déclaré au azcentral qu’il était à fond derrière JT.

Devin Booker a décidé qui il souhaite voir coacher les Suns la saison prochaine.

L’entraîneur actuellement en place.

“Triano et moi avons une relation solide. Il est quelqu’un avec qui je me sens bien, et quelqu’un que je connais depuis longtemps. J’aime Jay. Je ne prends pas ces décisions, mais il fait un super boulot depuis qu’il est ici et je le soutiendrai. Il est très bon.”

C’est toujours plus simple, quand on négocie quoi que ce soit, d’avoir le franchise player de son côté de la table. Alors certes, Booker n’est pas un multiple All-Star et comme il le souligne bien ce n’est pas lui qui prend ce type de décision, mais sachant que le turfu des Suns se jouera autour de Devin, il serait plutôt intelligent de faire en sorte que le garçon soit satisfait et bien mis en avant. Avec 12 victoires pour 19 défaites depuis son arrivée au poste d’entraîneur, Triano est loin de proposer un bilan honteux. Phoenix reste une équipe ultra-jeune, donc capable de soirées intéressantes suivies par des immondices collectives, mais il y a plusieurs points fondamentaux que Jay semble valider au fil des semaines, et cela passe notamment par le sentiment d’intégration de ses jeunes joueurs. On a vu Mike James puis Isaiah Canaan se faire plaisir, de même pour Troy Daniels et Greg Monroe, en y ajoutant la montée en puissance de Bender et les efforts prometteurs de Josh Jackson, on voit une base de valeurs qui peut être intéressante à développer. Maintenant, malheureusement pour les fans de Phoenix, savoir ce que McDonough veut faire relève plus du pile ou face qu’autre chose. Et c’est notamment cela qui nous tiendra en haleine cet été dans l’Arizona.

Réaliser des entretiens avec plusieurs entraîneurs ne sera qu’une question protocolaire à respecter chez les Suns. Cependant, au final, il se pourrait que Jay Triano soit prolongé, et ce ne serait pas la pire des nouvelles pour les jeunes à Phoenix. Loin de là.

Source : AZ Central

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top