Warriors

Kevin Durant écœure les Pistons : 36 – 10 – 7 – 5, code wifi pour KD et les Warriors enchaînent

Kevin Durant - Warriors

Ouais, c’est vrai, j’aime beaucoup les salades Caesar.

Source : youtube / NBA

C’est sans Stephen Curry, blessé, que les Warriors se sont présentés au Little Caesars Arena de Detroit pour finir un road trip fait de six rencontres. Et comme lors des cinq matchs précédents, les hommes de Steve Kerr ont maîtrisé leur sujet, s’offrant un sixième succès d’affilée à l’extérieur sans vraiment nous épater mais sans non plus donner l’impression de forcer. Ces types sont flippants, notamment le grand là, le numéro 35. 

Mercredi à Charlotte, Curry était déjà absent et on venait d’apprendre que cela devrait être le cas au moins jusqu’à Noël. La réponse de Kevin Durant ? 35 points, 11 rebonds, 10 passes décisives et une victoire sans trembler face aux Hornets. Et cette nuit, l’ailier a de nouveau sorti ses “durantules” pour écœurer un nouvel adversaire. Ce sont les Pistons qui ont donc fait les frais de la détermination du MVP des dernières Finales. Les hommes de Stan Van Gundy ont pourtant eu leur chance. Ils étaient devant de quatre points à la mi-temps mais KD leur a envoyé 13 de ses 36 points dans le troisième quart (31 à 17 pour les Warriors sur la période). Avery Bradley (25 points sur la rencontre) a tout tenté en fin de match et a même permis aux siens de recoller au score grâce à des lancers et  un gros trois points dans la dernière minute (100 à 98 pour les Warriors à 32 secondes du terme) mais, à chaque fois, Klay Thompson ou bien sûr Kevin Durant ont fait le boulot sur la ligne de réparation pour maintenir un écart et assurer la victoire. Et si KD a planté 36 unités à 12/23 au tir ce n’est peut-être pas le plus impressionnant finalement. Car autour de ces points, il y a 10 rebonds, 7 passes décisives et 5 contres pour seulement 2 pertes de balle ! Pour la deuxième soirée d’affilée, Durant s’est éclaté à coup de drive bien sentis, d’insolence au shoot, de cueillette de rebond en masse, de distribution de caviars et de gros contres histoire de finir de dégoûter ces pauvres Pistons qui n’ont pu que subir.

Le message est clair de la part de KD : même si Curry est absent, même si Draymond Green n’est pas au mieux en attaque actuellement (2 points à 1/6 mais 13 passes, 6 rebonds et 6 contres), il mettra un point d’honneur à porter les Warriors, à leur permettre de se maintenir tranquillement tout en haut de la Conférence Ouest. Et quand il est dans ce genre de dispositions, il n’y a pas grand chose à faire à part le regarder s’éclater et éclater la concurrence.


2 Commentaires

2 Comments

  1. DebateThis

    9 décembre 2017 à 9 h 56 min at 9 h 56 min

    Que ça fait plaisir de voir Durant fermer des bouches…
    J’espère qu’il se rend compte que-comme Lebron l’a compris bien avant lui- faire ce genre de performances est la meilleure des réponses à la pression médiatique et aux insultes quotidiennes,et non d’évacuer sa frustration n’importe comment sur le terrain ou auprès des journalistes.

  2. BallinDirty

    9 décembre 2017 à 12 h 33 min at 12 h 33 min

    Test. Je vois jamais aucun commentaire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top