Hawks

Preview Hawks – Celtics : choc des extrêmes à l’Est, Dennis Schröder peut-il freiner Boston ?

Dennis Schröder

Le nouveau patron des Hawks a-t-il les épaules assez larges pour gêner les Celtics ?

Source image : NBA League Pass

Les Celtics seront en quête d’une 15ème victoire consécutive ce soir à la Philips Arena d’Atlanta. L’affiche s’apparente à un combat entre David et Goliath, mais attention cependant à ne pas prendre de haut les Hawks du côté de Boston. La dernière rencontre entre les deux franchises avait été très compliquée pour les verts. Rendez-vous à une heure et demi du matin en France pour cette affiche à l’Est.

C’est triste à dire, mais on s’y attendait. Les Hawks pointent à la 15ème place de la Conférence Est, avec un bilan de trois faméliques victoires pour douze défaites. C’est le 29ème bilan de la Ligue, juste devant celui des Mavericks. On a un peu de peine à voir cette franchise qui s’était imposée comme une vraie place forte à l’Est – à l’image de leur saison dernière terminée avec 43 victoires pour 39 défaites à la cinquième place de la Conférence – dégringolée dans les bas fonds de la NBA. Malheureusement, les Paul Millsap, Tim Hardaway Jr. ou autre Dwight Howard n’ont pas été remplacés, et forcément, ça laisse du vide. Le leadership cette saison, c’est Dennis Schröder qui l’a endossé, sans trop qu’on lui demande son avis. Avec 19,9 points, 6,8 assists, 2,8 rebonds et 1,2 steal de moyenne à 45% au tir et 33% du parking, l’Allemand a considérablement augmenté ses statistiques. À 24 ans seulement, le natif de Brunswick s’est retrouvé propulsé en première option offensive, créateur, passeur, vigile, barman, pom-pom girl et caissier d’une franchise en reconstruction totale. C’est un joueur très talentueux, il n’y a aucun doute là-dessus, mais a-t-il les épaules pour porter une équipe NBA ? C’est moins sûr pour le moment. Il sera opposé ce soir à Kyrie Irving, un des meilleurs meneurs de la Ligue, alors pourquoi pas essayer de montrer l’étendue de ses qualités !

Ça ne sera pas la première fois que ces deux franchises se rencontrent cette saison. Un premier match avait eu lieu le 6 novembre dernier, toujours à Atlanta, où les Celtics étaient venu très péniblement à bout des Hawks sur le score de 110 à 107. Dans ce match, on avait vu Dewayne Dedmon faire un bon petit chantier dans la raquette avec 19 points et 12 rebonds. L’ancien joueur des Spurs s’est bien intégré à sa nouvelle équipe et à son rôle de deuxième ou troisième option offensive qui, là aussi, est sans doute un peu au-dessus de ses capacités. Le dernier match en date de la franchise de Géorgie, c’est cette branlée monumentale infligée aux Kings. Les Aigles ont envie d’entamer une série de victoire, mais l’adversaire est plus que coriace. Pour accrocher les Celtics, ils auront besoin d’un grand John Collins – 14 points et 8 rebonds à 7/9 au tir face à Sacramento – ou encore d’un Luke Babbitt efficace à distance, comme lors du dernier match où il avait inscrit 13 à 3/4 à trois points en 11 minutes seulement. Un doute subsistait d’ailleurs concernant sa présence ce soir, mais il devrait tenir sa place. Isaiah Taylor, Mike Muscala et DeAndre Bembry sont eux aussi incertains pour ce soir.

Du côté des Celtics, tout va comme sur des roulettes. Tout réussi aux joueurs de Boston ces derniers temps, en atteste leur série monstrueuse de 15 victoires consécutives – cinquième plus grosse série de l’histoire de la franchise. Les C’s dominent évidemment de la tête, des épaules, des hanches et des genoux la Conférence Est avec un bilan de 14 victoires pour deux petites défaites. Ce match à Atlanta marque le début d’une série de trois matchs à l’extérieur, a priori tous très abordables. Les hommes de Brad Stevens affronteront donc les Hawks ce soir, avant de jouer face aux Mavs et au Heat. Sur le papier, le match de ce soir doit être une formalité, attention cependant à la trop grosse prise de confiance. Après leur incroyable victoire face aux Warriors où ils sont revenus d’un déficit de 17 points, on imagine que les verts doivent avoir un peu la tête dans les nuages à l’heure qu’il est, cependant, ils devront être remobilisés et prêts à en découdre dès ce soir, car l’adversaire, lui, sera prêt.

On pense notamment à Al Horford qui va retrouver son ancienne franchise avec laquelle il a connu de grands moments en Playoffs. Le poste 5 des Celtics réalise un début d’exercice exceptionnel avec 15,5 points, 9 rebonds, 4,4 assists et des pourcentages au tir digne des plus grands snipers. La blessure de Gordon Hayward a forcé ce bon vieux Alfred à augmenter son niveau de jeu, surtout en attaque, et il y arrive parfaitement bien. On doit aussi parler du remplaçant dans le cinq de Gordie en la personne de Jayson Tatum. Le rookie tout droit sorti de Duke réalise lui aussi un début de saison d’une propreté rare avec 13,9 points, 5,6 rebonds et 1,4 passe à presque 50% au tir et 49% à trois points dans la meilleure équipe de la NBA. Vu les performances de Ben Simmons depuis le début de saison, cela sera très dur de le concurrencer, mais Channing Tatum s’affirme comme un très sérieux prétendant au titre de rookie de l’année. Comme on l’a dit au-dessus, seul Hayward sera absent ce soir.

Oui l’affiche est très déséquilibrée sur le papier entre le numéro 1 et le numéro 15 de la Conférence Est, mais attention à ne pas sous-estimer les Hawks du côté des C’s. On a vu que la dernière visite à la Philips Arena avait été compliquée, alors il faudra respecter son adversaire, jouer sérieusement, et tout devrait bien se passer. Petit duel sympa à observer entre Schröder et Irving aussi, bref, rendez-vous à une heure et demi du matin pour ce match !

Source : winnersandwhinners.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top