Timberwolves

Les Lakers et les Wolves veulent Shabazz Muhammad : du soleil ou les Playoffs, l’ailier va devoir trancher

Shabazz Muhammad

Lakers, Wolves ou Chine ?

Source image : YouTube/Fox Sports North

C’est un peu le dernier acte de cette coupure estivale, celui auquel on est obligé de s’accrocher car toutes les autres interrogations sont passées. Shabazz Muhammad va-t-il prolonger aux Wolves ou partir pour la Californie ? 

Le mystère reste entier. Sur son compte Twitter, Darren Wolfson a annoncé que Minnesota se montrait optimiste concernant la signature de Shabazz Muhammad. Après avoir visé Tony Allen, la franchise de Minneapolis souhaiterait le conserver, histoire de ne pas se retrouver à poil à l’aile en sortie de banc et conserver “un peu” de shoot. Pourtant, le bruit court que Muhammad ne serait pas contre retrouver d’anciens repères, notamment du côté des Lakers. La franchise californienne lui ferait d’ailleurs du pied pour tenter de l’attirer dans ses filets. Originaire de la cité des anges et ex-pensionnaire de UCLA, il pourrait très bien se laisser tenter par un retour au bled. L’arrivée de Jimmy Butler ainsi que la présence incontestable de Wiggins dans le cinq pourraient le conforter dans sa décision de partir, lui qui aurait largement sa place en première rotation en sortie de banc chez les Lakers. Il est vrai qu’à côté de Jordan Clarkson, Luol Deng et Tyler Ennis, Muhammad peut se faire passer pour le nouveau Clyde Drexler. Ou pas.

La décision de l’ailier ne dépendra toutefois pas de l’argent qui sera mis sur la table. Les Wolves ne disposent d’aucune flexibilité pour les prochains étés à venir. Seul le projet sportif leur donne un avantage sur Los Angeles. Quant aux Lakers, on sait très bien que le mois de juillet 2018 est entouré en rouge dans l’agenda de Magic, qui a d’ailleurs commencé à faire le ménage cet été en se débarrassant des gros contrats. Avec des padre comme LeBron, PG, CP3 ou encore KD agents-libres l’année prochaine, il serait mal avisé de la part des Lakers de mettre une blinde sur Muhammad. D’autant plus qu’il faudra penser à économiser pour garder les petits jeunots dans quelques années, Brandon Ingram et Lonzo Ball ne sont pas des seconds pick de Draft pour prétendre à un salaire inférieur à celui d’un simple role player. L’équation est donc complexe pour Magic, mais également pour Luke Walton qui, si le transfert a lieu, devra intégrer Muhammad à l’effectif tout en essayant de proposer un peu de fond de jeu (oui, oui, du fond de jeu chez les Lakers, il faut y croire). Car ce n’est pas en finissant en-dessous des 30 wins une nouvelle fois que le champions project des Lakers sera légitime aux yeux des futurs gros poissons de l’été.

La décision repose à présent sur Muhammad. Que choisir ? Du temps de jeu chez les Lakers mais un potentiel risque de se faire dégager dès l’été prochain si son contrat gêne ? Ou un rôle moindre, mais goûter, avec les Wolves, au doux parfum de la compétition mi-avril ? Faites vos jeux, réponse à venir dans les prochains jours…

Source : Darren Wolfson


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top