Timberwolves

Shabazz Muhammad reste finalement chez les Wolves : découvrir la méthode Thibodeau, c’était trop tentant

Shabazz Muhammad
Source image : YouTube

C’était un des derniers poissons encore intéressants sur le marché, il a finalement opté pour une prolongation d’un an : Shabazz Muhammad ne bougera pas du Minnesota cette saison.

Il aurait aimé trouver mieux ailleurs, mais l’horloge commençait à lui mettre la pression. Remplaçant chez les Wolves, Shabazz aurait bien tenté une nouvelle équipe avec un nouveau rôle bien plus responsabilisant. Sauf qu’avec un camp d’entraînement qui approchait, des négociations qui terminaient sur des boîtes vocales et une bonne situation sur laquelle se baser dans la forêt de Minneapolis, le choix était vite fait. C’est donc pour un an que Muhammad gardera son maillot, avant de retenter sa chance sur le marché à l’été 2018. Une sage décision, et une bonne décision de la part du gaucher, qui aurait très bien pu faire un panic move de dernière minute mais a préféré acheter des semaines de réflexion supplémentaire. Certes, le risque est là, celui de se faire une foutue blessure et voir sa côte plonger dans le market des ailiers. Sauf que dans le genre durable, Shabazz a été costaud ces deux dernières saisons (seulement 4 matchs manqués), et les progrès attendus collectivement chez les Wolves pourraient lui permettre d’avancer un argument bonus lorsqu’il faudra signer un nouveau contrat. Pour la franchise, aussi, ce choix est plaisant. Muhammad continuera à slasher en sortie de banc et à apporter en intensité, sans avoir à dépenser de fortunes après un été des plus exténuants pour la compta du coin.

Maintenant, il faudra voir comment le bonhomme sera utilisé par Tom Thibodeau. Car s’il y a bien un point notable sur la saison passée de l’ailier, suivant l’arrivée du coach-bourreau, c’est la chute de son temps de jeu. Tournant à plus de 20 minutes de moyenne sur les saisons 2 et 3 de sa carrière pro, Thibs a été sado-maso avec SM en l’empêchant d’atteindre la vingtaine. Plusieurs raisons à cela, le manque d’intensité défensive, un jeu encore bien trop fou-fou pour plaire au stratège à la voix rauque, et une inexpérience qui a tendance à se voir sur les terrains. Sauf qu’entre nous, sur les ailes, ce n’est pas comme si les Wolves avaient 200 000 options. Derrière les titulaires que sont Jimmy Butler et Andrew Wiggins, qui peut assurer un minimum sans défoncer les systèmes de l’entraîneur ? Jamal Crawford, sympa en création, est un plot défensif. Nemanja Bjelica et Amile Jefferson, un poil trop grands, ne tiendront pas au poste 3. C’est donc pour Shabazz que les minutes devraient revenir, une réalité qui pourrait permettre au joueur de se faire un vrai nom. Car si Muhammad se donne un minimum en défense, score sa dizaine de points en sortie de banc et permet aux Wolves de retourner en Playoffs, le 1er juillet 2018 sera sacrément actif pour l’ailier.

C’est donc une année test, probablement la dernière, que Shabazz Muhammad et les Wolves vont se donner cette saison. On touche du bois pour que ça fonctionne, et que Thibs nous en fasse un pitbull infernal.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top