Equipe de France

Vincent Collet a “fait le maximum”, la FFBB pense qu’il est “la bonne personne” : bon bah tout va bien alors !

Bisounours - Vincent Collet

Tout le monde il est gentil.

Source : screen youtube / Gulli

Après la défaite des Bleus contre les Allemands en huitièmes de Finale de l’EuroBasket, les fans tricolores se sont forcément réveillés avec un sale goût amer en fond de bouche. Renouvelé l’année dernière après un tournoi pourtant médiocre, Vincent Collet est logiquement en première ligne et sous le feu des questions de la part des médias. Il a répondu en expliquant à sa manière cet échec sur la scène européenne et il semble de toutes façons avoir le soutien des patrons de la FFBB. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Le basket français est sur la bonne voie…

Dans des propos rapportés sur RMC, notre sélectionneur a tenté d’expliquer – juste après la défaite – les raisons qui sont selon lui à l’origine de cette compétition complètement ratée. Morceaux choisis :

Avec ce groupe-là, on devait gagner ce soir (hier contre l’Allemagne). On est très déçus. C’est un échec. Il faudra rebondir. Je savais que ça allait être difficile d’aller au bout mais je pense qu’il y avait la place pour faire beaucoup mieux. On n’a pas su passer de la préparation à la compétition.

Ce qui pouvait être notre talon d’Achille l’est clairement devenu. A savoir un manque de dureté défensive, mais aussi de sacrifice dans ce secteur. C’est rédhibitoire au très haut niveau.

L’analyse est claire, nette et assez précise comme souvent finalement avec Vincent Collet. Pour ce qui est de rebondir, on se demande s’il peut vraiment être l’homme de la situation après tout ce qu’il a vécu avant avec une génération fabuleuse. Là il faut reconstruire, il faut travailler sur des défauts différents de la génération précédente et ce n’est pas forcément évident. Ce manque de dureté défensive dont parle monsieur Collet n’est pas une surprise. Déjà parce que Rudy Gobert et Nicolas Batum n’étaient pas là. On peut dire ce qu’on veut mais ces deux-là à eux seuls peuvent te changer une défense. Et ça, Collet n’y peut rien. Ensuite parce qu’avec un trio extérieur composé de Thomas Heurtel, Nando De Colo et Evan Fournier, l’équilibre s’annonçait difficile à trouver. Voire impossible en défense. On a d’ailleurs vu Axel Toupane beaucoup jouer contre les Allemands pour défendre sur Dennis Schroder car Heurtel ou De Colo n’y arrivaient pas notamment. Les intérieurs sont également blâmables défensivement. Bref, c’est bien collectivement que les Bleus ont échoué dans la protection de leur cercle. Collet le souligne d’ailleurs :

“On est tous responsables”, a-t-il également tenu à préciser. “Je pense que ce qu’on avait mis en place n’était pas un mauvais plan de jeu mais ça ne suffit pas. Je ne suis pas le seul responsable.”

Ce sont les dirigeants qui s’exprimeront. J’attends sereinement. J’ai fait le maximum. J’étais déterminé.

Effectivement, le coach ne peut pas être le seul tenu pour responsable d’un tel échec mais qu’il le veuille ou non, il est en première ligne surtout dans le cas actuel de cette équipe de France en pleine phase de transition. Le coach doit être capable de trancher, de s’adapter tactiquement aux qualités de ses joueurs (ou alors d’en sélectionner d’autres) afin de construire un collectif cohérent et à même de briller. Collet n’est pas le seul responsable. Il est vrai qu’un gars comme Nando De Colo était attendu à un haut niveau bien supérieur en tout point. Mais quand notre sélectionneur prétend avoir fait le maximum, on reste tout de même sceptique. Et pour ce qui est des dirigeants auxquels Vincent Collet fait allusion, ils se sont exprimés dans des propos relayés sur le site de la FFBB. Aucune surprise dans leurs déclarations…

Monsieur Jean-Pierre Siutat – actuel président de la FFBB – a préféré parler de déception et d’une page à tourner tout en expliquant qu’il était satisfait du travail du sélectionneur et de son staff :

Nous sommes bien entendu très déçus du résultat, surtout compte tenu de notre régularité sur cette compétition depuis 2011, même si la formule de l’EuroBasket a changé en 2015. Malgré les absences et les blessures, nous espérions une autre issue, notamment au regard de notre préparation et du travail effectué par le staff des Bleus, intégrant notamment de nouveaux joueurs qui préfigurent l’avenir talentueux de l’Équipe de France. Ce résultat n’est pas pour autant un coup d’arrêt; il reflète la difficulté du haut niveau et permet de remettre en perspective les excellents résultats de ces dernières années. Nous allons tourner la page de l’Euro; nous renouvelons notre confiance à Vincent Collet et à tout le staff qui a réellement bien fonctionné pendant cette campagne.

Donc il faut tourner la page, préparer l’avenir et affronter la difficulté du haut niveau mais toujours avec le même sélectionneur ? Surprenant comme raisonnement non ? Vincent Collet est à la tête de l’Équipe de France depuis 2009. Est-il interdit de la critiquer ? De réfléchir à d’autres options ? De son côté, monsieur Patrick Beesley – Directeur Technique National – est resté dans la même lignée que son président :

Comme après chaque compétition internationale, nous effectuerons un bilan complet avec l’ensemble du staff afin d’analyser les raisons de ce résultat. Heureusement, celui-ci n’impacte pas l’avenir de notre équipe. Désormais notre attention est portée entièrement vers les qualifications pour la Coupe du Monde 2019. […] Concernant Vincent Collet, la FFBB a signé un contrat avec le sélectionneur jusqu’en 2020. Vincent est la bonne personne pour mener l’Équipe de France. Le staff a été renforcé avec un entraîneur très expérimenté et un jeune coach plein de talent.

Tout va bien donc ! Cet Euro n’aura aucun impact sur la suite…

Pour finir, on attend avec impatience de voir comment Collet et son staff vont gérer la qualification pour le mondial 2019 étant donné que les matchs de qualification auront lieu pendant la saison et qu’il faudra faire avec une équipe sans aucune star cette fois-ci, avec une équipe qui ne comprendra quasiment aucun des gars qui joueront ensuite au Mondial en cas de qualification. Le bonheur de ce nouveau calendrier imposé pr la FIBA. Mais encore une fois, tout va bien…

Les visiteurs ont tapé :


1 Comment

1 Comment

  1. pekovic1er

    11 septembre 2017 à 9 h 57 min at 9 h 57 min

    je comprends votre position mais mettre donnadieu ou choulet ne réglera pas notre problème qui est celui d’avoir des joueurs qui acceptent de se mettre par terre en défense.
    ca peut éventuellement créer un électrochoc mais serait ce suffisant pour régler notre problème…
    pas sur

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top