Knicks

Carmelo Anthony reste pro dans la bataille : textos de soutien aux copains de l’EuroBasket, c’est mimi

Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis
Source image : Sports Center

Plus que quelques jours avant la rentrée des classes, les filets commencent déjà à trembler. Du côté de New York, c’est Carmelo Anthony qui a déjà fait le boulot en soutenant ses coéquipiers présents à l’EuroBasket.

On pourra dire tout un tas de conneries sur Melo, difficile de le critiquer sur son professionnalisme face à la tempête. Alors que bon nombre d’athlètes pourraient n’en avoir absolument rien à foutre de ce qui se passe chez leurs copains de vestiaire, l’ailier reste un passionné avant tout et il l’a notamment démontré en soutenant ceux qui évoluent en ce moment dans le tournoi européen. Kristaps Porzingis, Willy Hernangomez et Mindaugas Kuzminskas, des potos pour le moment qu’il faut encourager maintenant. Bien évidemment, on connaît l’actualité et on sait que le divorce semble acté entre Carmelo Anthony et les Knicks, mais tant qu’il n’y a pas de transfert, pas de quoi changer d’attitude. Du coup, c’est le basketteur qui a agi ces derniers temps en étant en contact avec les coéquipiers dans les sélections lettones, espagnoles et lituaniennes, un geste simple mais qui montre au moins un minimum de sérieux venant de Melo. Si ça se trouve, ces messages deviendront un peu moins crédibles en cas de transfert imminent, mais vu la faible avancée sur son dossier, le vétéran peut carrément commencer à organiser Thanksgiving avec son équipe actuelle. Allez, David Pick, envoie la sauce.

Des source internes à la Ligue m’informent que Carmelo Anthony a été en contact avec ses coéquipiers des Knicks, à l’approche du camp d’entraînement.

Melo a suivi les matchs de Porzingis, Kuzminskas et Hernangomez pendant l’EuroBasket, envoyant des textos d’encouragement.

“Allez les gars”, “Bravo” ou encore “GG maggle”, on imagine assez bien Anthony se faire plaisir avec de grands poèmes bien élaborés. Plus sérieusement, on parlait dernièrement de cette espèce de situation awkward dans laquelle les Knicks foncent, et qu’il faudra éviter le plus tôt possible. Avec une franchise new-yorkaise qui fait ses promotions sans le All-Star, et un coach qui a un camp à préparer, il y aurait plutôt intérêt à régler cette affaire une bonne fois pour toutes. On sait très bien qu’à New York, on ne veut pas perdre Melo contre peanuts, mais c’est le début de saison qui pourrait terminer en cacahuètes si les conférences de presse les plus cheums s’enchaînent. Déjà qu’il y a un Porzingis à rassurer et à responsabiliser cette année, si en plus de ça les Knicks galèrent à se séparer de l’ailier, ça va être tendax. Tout ce qu’on souhaite, c’est qu’Anthony puisse continuer sur sa voie pro, après s’être notamment entraîné avec Frank Ntilikina, et qu’un transfert prenne place prochainement afin que la page soit définitivement tournée.

Nous aussi, on en veut bien des textos d’encouragement pour tout ce qu’on fait. Allez, fais pas ton crevard Melo.

Source : David Pick


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top