Lakers

Entre Rob Pelinka et Magic Johnson, c’est bien le deuxième qui aurait pu faire une connerie

Magic Johnson
Source image : YouTube

L’investigation est en cours chez les Lakers, mais pendant ce temps-là on cherche à savoir qui aurait pu faire une grosse connerie dans l’affaire Paul George : et si c’était Magic Johnson plutôt que Rob Pelinka ?

Pas vraiment la tasse de thé maison de jouer au jeu du pointage de doigt, afin de déterminer à qui est la faute. Mais quand on observe la couverture précise qui est faite sur ce dossier intrigant et les nombreux éléments qui s’emmêlent, c’est à se demander si la façon d’opérer du nouveau management californien ne serait pas à revoir. De base, sauf découverte majeure dans le cadre de l’enquête actuelle, ce sont les Pacers qui pourraient bien finir avec la tête du con, déclarant les Lakers coupables alors que rien n’a été fait d’illégal. Sauf que si une pièce est trouvée et qu’elle doit pénaliser la franchise de Los Angeles d’une manière ou d’une autre, elle devra bien venir de quelque part. Et dans son récent dossier traité sur The Ringer, Kevin O’Connor partage les discussions qu’il a pu avoir avec un agent de joueurs actuellement sur le marché. Un qui a côtoyé forcément le duo Magic-Pelinka et a donné son petit avis sur la question. Rob ? Propre de chez propre sur le papier. Johnson ? Nettement moins discret et doué, à en croire ses suppositions.

“Rob Pelinka sait très bien comment opérer sans se faire attraper. Il fera tout ce qui est dans son éventail de possibilités pour atteindre un joueur,” m’a dit un agent. “Par contre, Magic a peut-être réalisé une connerie et s’est fait avoir.” La seule différence entre ce que font habituellement les équipes et ce cas précis est le fait qu’une plainte a été déposée et la NBA doit enquêter. Il est possible que Magic ait fait une gaffe quelque part, avec un texto ou un email hors-piste.

Pour rappel, aussi souriant que soit le nouveau duo à la tête des Lakers, le niveau d’expérience et de temps passé dans les coulisses de la NBA n’est pas le même. Et on parle bien de coulisses. Car s’il est question d’années vécues dans la Ligue, Magic est bien le plus expérimenté des deux hommes. Mais s’il est question de connaître les ficelles du métier, savoir comment communiquer avec les agents et connaître le CBA du premier au dernier article ? C’est Rob le patron. Une des raisons qui a d’ailleurs expliqué le recrutement de Pelinka au poste de GM chez les Lakers. Car Johnson, aussi connu soit-il, est loin d’être réputé pour sa solidité dans les petits détails du quotidien. Il le disait lui-même dernièrement, le fait qu’il devait passer à nouveau par l’école pour apprendre tout simplement comment tout ce bazar fonctionne en tant que prez des opérations basket. Rob, lui, a été agent pendant des années, en étant notamment celui de Kobe. Il connaît donc les codes, les automatismes, les règles et les habitudes de chacun dans le milieu. L’important n’est donc pas de savoir qui a pu chier, puisque pour le moment aucune merde n’a été trouvée. Mais si les Lakers se font coincer ? On peut déjà mettre une option sur qui a fait une boulette.

En arrivant à la tête des Lakers il y a quelques mois, Rob Pelinka et Magic Johnson étaient introduits avec deux termes principaux : motivation et inexpérience. On a vu la pertinence du premier mot ces premiers mois, c’est l’heure de laisser place au second.

Source : The Ringer


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top