Warriors

Les Warriors sont quasi au complet : t’es champion en titre, tu te renforces, que demande le peuple ?

Stephen Curry

Il reste une place à prendre, et on sait déjà que ce sera un petit chanceux.

source image : youtube

L’info est passée un peu à trav’ cette nuit et pour cause, personne ou presque ne connait Jordan Bell. Qui ça ? Jordan Bell, aka le rookie le plus chanceux de la Ligue puisqu’il intégrera donc le roster des Warriors à la rentrée. Au-delà la signature de l’ancienne star d’Oregon, ce renfort signifie tout simplement que le recrutement des Dubs est quasi-bouclé, et les filous s’en sont une fois de plus pas mal sortis…

Exit – pour l’instant – Matt Barnes, Ian Clark et JaVale McGee, hello Omri Casspi, Nick Young et donc Jordan Bell. Confirmer les leaders, ajouter quelques touches pleines de swag et voilà le travail. Comme si une Ferrari avait besoin d’être boostée avec quelques chevaux moteurs supplémentaires, comme si le Hilton se parait de nouveaux lustres dernier cri. Certains diront qu’améliorer ce roster champion NBA n’était pas une obligation tant ces messieurs de la Baie semblent au dessus du lot, mais bien en a finalement pris au front office des Dubs, surtout lorsque l’on voit le type d’offensives lancées par quelques franchises à l’Ouest. Stephen Curry et Shaun Livingston à la mène ? On ne change pas une équipe qui gagne. Patrick McCaw et Klay Thompson pour gérer le poste 2 ? On a vu pire en terme de combo potentiel/adresse. Andre Iguodala et Kevin Durant sur les ailes, la bise aux MVP’s. Draymond Green est évidemment toujours dans la place, David West est toujours là pour chasser une seconde bague tel un Indiana Jones en plus badass et Zaza Pachulia a re-signé hier. Rajoutez-moi un Damian Jones et un Kevon Looney en pleines progressions, Jordan Bell pour la session rookie et vous obtenez donc un groupe confirmé, dans tous les sens du terme. Ah oui, on en oublierait presque les arrivées du soyeux Omri Casspi et du légendaire Swaggy-P, comme si les Warriors manquaient de shooteurs.

Comme une envie de pleurer du sang à la vue du roster 2017/18 des Dubs, mais comme une envie également de féliciter un front office qui réalise là un été pour le moment parfait, en sachant qu’une place est toujours vacante dans l’effectif et que l’on ne sait pas quelle dernière surprise ces mecs nous réservent… Matt Barnes, Ian Clark et JaVale McGee sont sur le départ et c’est donc par la fenêtre de l’Oracle que les dirigeants californiens doivent aujourd’hui regarder, pour ajouter une dernière note sucrée à un groupe d’ores et déjà favori à sa propre succession. Parce que c’est logique tout simplement. Un été magnifique donc, qui laisse présager une bagarre encore énorme la saison prochaine pour réussir l’exploit de taper cette superteam puissance 1000. Faire vivre les égos après deux titres en trois ans et une saison à 73-9, les faire cohabiter au sein d’un vestiaire blindé de All-Stars et de MVP’s en tous genres, là était l’un des défis de Steve Kerr et de son staff, et force est de constater que ces messieurs ont plutôt bien réussi leur coup puisque non-seulement les tauliers restent, mais de nouveaux artificiers les rejoignent et là est peut-être bien la plus belle des performances.

Gagner c’est bien, durer c’est encore mieux. Bonne nouvelle pour les fans des Dubs, il semblerait que les Warriors connaissent par cœur cet adage. Bon courage aux 29 autres franchises de la Ligue, on dirait bien que GS est bien parti pour être très égoïste et ce pendant quelques années…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top