Sixers

Joel Embiid mis à l’amende par la NBA : 10 000 balles de perdus, fallait pas dire que LaVar Ball était un phoque

Joel Embiid

Parce ce que c’est pas sympa pour les phoques.

source image : Twitter - Joel Embiid

C’est un fait depuis plusieurs années, on aime et on connait Joel Embiid autant pour ses skills et ses promesses balle en main… que pour ses sorties fréquentes sur les réseaux sociaux. Sauf que cette fois-ci le Camerounais est allé un peu loin, et la NBA s’est empressée de s’emparer de l’affaire pour récupérer un petit chèque. Comme diraient Kad & O, this is the law.

Les faits remontent à l’heure de la Draft, lorsque Joel Embiid avait mis le feu aux poudres en attaquant de manière un peu gratos le pauvre Lonzo Ball, qui semble bien parti pour en prendre plein la gueule toute sa vie à cause de son paternel…

S’il-te-plaît, dunke sur lui tellement fort que son père devra courir sur le parquet pour lui venir en aide…

On connaît le caractère de LaVar, et ce dernier ne s’était donc pas fait prier pour répondre au Process, en arguant pêle-mêle que “les mecs qui ne jouaient jamais et qui n’allaient pas en Playoffs n’avaient que ça à foutre d’être sur Twitter”, “que Jojo n’était pas intelligent” et “qu’il ferait mieux de s’occuper de ne pas être blessé tout le temps”. Et que se passe-t-il lorsque deux gamins de CM2 se chamaillent dans la cour de récré ? Et bien on finit toujours par en arriver aux insultes. Joel Embiid a donc dégainé son plus beau mode selfie pour envoyer ce beau message à LaVar Ball :

 

Joel Embiid traite LaVar Ball de phoque.

Grosse ambiance de colo entre les deux hommes, ça vole vraiment très très haut et on a hâte de voir les deux hommes se croiser à l’occasion d’un Sixers-Lakers de saison régulière. En attendant, Joel Embiid devra donc s’acquitter d’une amende de 10 000 balles pour avoir dépassé les bornes, alors que papa Ball doit aujourd’hui se frotter les mains avec cette première victoire aux poings.

C’est tout ? Oui c’est tout, car on ne va pas non plus faire un roman sur cette histoire d’amour naissante. Parce qu’à vrai dire, on a surtout envie de leur confisquer leur téléphone. Bah ouais, comme avec les gamins. Allez, au coin.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top