Magic

Officiel : Shelvin Mack part au Magic pour 2 ans, c’est pour ce genre de bail qu’on aime la free agency

Shelvin Mack

Le poste 1 du Magic est désormais squatté par Elfrid Payton, C.J. Watson, D.J. Augustin et Shelvin Mack. Sac à vomi please.

source image : youtube

Parce que la vie ne peut pas être faite uniquement de blockbuster trades, parce que la NBA ne regorge pas non plus de Gordon Hayward ou de Chris Paul à tous les coins de rue, il faut donc bien parler de temps en temps de ces joueurs de seconde zone, role players pour les plus chanceux et no-names pour les autres. La signature de Shelvin Mack rentre dans la première des catégories, car si vous n’entendrez probablement plus parler de lui avant l’été prochain, l’ancien meneur du Jazz est malgré tout un renfort intéressant pour le Magic.

Un renfort pour atteindre péniblement la dixième place peut-être, mais un renfort tout de même. On rappelle que le poste 1 de la franchise floridienne est pour l’instant tenu par Elfrid Payton et que ses remplaçants se nomment D.J. Augustin (que les dirigeants du Magic chercheraient à dégager) et C.J. Watson (que la fanbase du Magic aimerait beaucoup voir dégager). D’où l’idée très perspicace du front office  d’Orlando, si si, de faire venir un meneur de jeu de 27 ans déjà aguerri aux joutes de la NBA et capable de jouer poste 1 ou 2 avec n’importe quel autre collègue. Davantage shooteur que passeur, ça tombe bien, Mack a porté en six ans les couleurs des Hawks, du Jazz et des Wizards, en passant par un très court détour chez les Sixers. Débarqué en milieu de saison 2015 dans l’Utah, le petit meneur tanké avait porté le Jazz en attaque en tournant à 12,7 points, 3,8 rebonds et 5,3 passes, dans un rôle de titulaire qui semble par contre un peu trop lourd à porter pour lui.

Sorti de l’université de Butler en 2011, Shelvin Mack rejoint donc une franchise en plein doute qui fait davantage parler d’elle à travers son GM chelou que par ses résultats. Joueur moyen, franchise moyenne, voilà finalement un fit logique qui ne devrait changer la vie de personne, à part peut-être le préposé au floquage à l’Amway Center.

On attendra les prochains jours pour savoir si John Hammond a un plan concernant son poste 1 puisque l’on sait déjà qu’un certain Rob Hennigan avait en son temps coché à peu près tous les agents-libres de la Terre sur son joli paperboard avant l’été. Suspense, on a rarement été aussi pressé en attendant une nouvelle.


2 Commentaires

2 Comments

  1. Como23

    8 juillet 2017 à 9 h 26 min at 9 h 26 min

    Rob Henningan?

    • Giovanni Marriette

      8 juillet 2017 à 14 h 49 min at 14 h 49 min

      John Hammond for sure !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top