Heat

Officiel : James Johnson prolonge à Miami pour 4 ans et 60 millions, le voilà le vrai James qui reste !

James Johnson
Source image : Pinterest

Le Heat ne voulait surtout pas le perdre, et le joueur se sentait bien en Floride. Après quelques jours de discussion, l’accord final est passé : James Johnson restera à Miami pour 4 nouvelles saisons.

Il avait tellement voyagé qu’il n’en pouvait plus. Toronto, Chicago, Memphis, Sacramento, des équipes chouettes dans lesquelles il avait eu un impact certain, mais une impossibilité systématique dès qu’il souhaitait se poser un minimum. Ce que Johnson voulait avant toute chose, à 30 ans, c’était un endroit où il pouvait déployer toute sa polyvalence, sa détermination, ses qualités athlétiques et son côté nasty qui plaît tant à ses fans. Comme souvent, c’est Pat Riley qui reniflait le bon plan en tendant la main au produit formé à Wake Forest. Une saison-test, et on se revoit dans un an. Résultat des courses ? Une campagne remarquable, ponctuée par ce nouveau deal : 4 saisons supplémentaires pour 60 millions de dollars, un beau pactole pour un couteau-suisse affirmé. La saison dernière, James Johnson était le coeur, les poumons et la gueule du Heat lors de son run de 2017, avec sa sérénité habituelle. Un des meilleurs remplaçants de la Ligue, grâce à cette capacité à pouvoir jouer ailier comme ailier-fort, tout en assurant dans le money-time pendant que les enfants tremblaient du poignet.

Le Heat ne pouvait donc pas vraiment laisser Double-J partir, car son impact dépassait ses simples chiffres. Près de 13 points, 5 rebonds et 4 passes de moyenne, certes, mais tellement plus que ça au quotidien. Quand on connaît le fighting spirit de Riley et celui d’Erik Spoelstra, difficile de demander meilleur soldat que Johnson. Lui et Udonis Haslem étaient les patrons qui giflaient les petits en cas de manque de concentration, et avec la retraite à venir de l’intérieur il fallait bien qu’un nouveau col-bleu prenne le relais dans le vestiaire. Certes, James n’a pas le CV de UD et il devra cravacher autant que ce dernier pour obtenir sa bague, mais personne ne remet en cause la parole de l’ailier en Floride et c’est bien ça qui a poussé le management local à sortir le chéquier. Il y aura donc encore plus de trashtalking, de posters, de célébrations avec Hassan Whiteside, de claques données à Justise Winslow, bref il y aura encore plus de James Johnson à Miami lors des prochains mois, ce qui doit rassurer la Heat Nation. Leur banc possède un pur joueur, capable de se décaler sur deux postes, et qui fera le taf en tant que titulaire si le besoin se présente.

Dion Waiters et James Johnson rapatriés, on attend plus que Dwyane Wade et c’est b…

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top