Bulls

Nikola Mirotić espère prolonger à Chicago : comme joueur ou à la buvette du United Center ?

Nikola Mirotić

Après Chicago, Shanghai ?

Source : youtube

Superstar en Europe, Nikola Mirotić déçoit depuis son arrivée en NBA. Joueur au potentiel intéressant, ses saisons sont rythmées par des blessures et de l’inconstance. Désormais agent libre, il semble tout de même avoir la confiance de sa franchise, qui souhaite le re-signer. La drogue, c’est mal. 

Débarqué chez l’Oncle Sam en 2014, l’espagnol peine à s’affirmer comme un joueur important au sein du dispositif de Fred Hoiberg. Ses statistiques – 10,5 points, 5,5 rebonds – lors de l’exercice précédent sont correctes mais la franchise est en droit d’en attendre plus au vu du profil et de la marge de progression du joueur. Désormais seul agent libre de l’équipe après la re-signature de Cristiano Felicio, il semblerait que la direction soit en contact avec le shooteur pour le faire rempiler trois saisons à Windy City. Ce ne sont malheureusement pas les bourrasques de la ville qui peuvent expliquer sa sélection de tir hasardeuse ou son manque de réussite. Ne nous méprenons pas. L’ailier fort est un joueur qui peut rendre service à son équipe, cependant sa mauvaise utilisation et son inconstance renvoient à une situation de gâchis. S’il venait à rempiler, quel serait son statut, son contrat, son rôle et son degré d’implication quand on connait le bordel dans lequel Chicago est empêtré. Celui-ci a déclaré se sentir à l’aise dans l’Illinois – sadique – cependant le basket est avant tout un marché ou les sentiments ne comptent pas. Si une offre alléchante arrive jusqu’au bureau de John Paxson, on risque fort de trouver quelques poils de barbe disséminés dans le premier avion, bien que la franchise aimerait conserver son joueur.

Poste 4 shooteur, doué en post-up et pâle copie visuel de James Harden. Telles sont les caractéristiques de Niko. Ne serait-ce pas à 99% les mêmes qu’un certain Lauri Markkanen ? Sélectionné par les Bulls en 7ème position de la dernière draft, le finlandais de 2m13 joue sensiblement le même basket que l’espagnol. Grand, fort sur le tir extérieur et véritable passoire en défense, le poste d’ailier fort l’an prochain c’est open bar pour l’équipe adverse. S’il désire vraiment construire sur le long terme, le front office devrait trader Mirotić, ce qui d’une part libérerait de la masse salariale, et d’autre part permettrait à des jeunes d’avenir comme Bobby Portis et Markkanen d’être lancés dans le grand bain avec des responsabilités. On ne connait pas encore les modalités du contrat que le barbu est entrain de négocier avec la direction, cependant personne n’est dupe et il y a fort à parier que le monsieur sera gourmand. Quand on voit les tirs qu’il prend on se pose pas 27 questions. Les 32 patates lâchés pour re-signer le pivot brésilien devraient cependant limiter la marge de manœuvre en haut de l’organisation. Nous vivons une free agency mouvementée, et nous pensons fort que Mirotić  devrait aller s’essayer ailleurs. Son talent est indéniable, sa capacité a étirer les défenses est reconnue, cependant il ne fit ni avec ses coéquipiers, ni avec le coach en place visiblement. Le train de l’été est en train de passer à toute allure, et ce bon vieux Niko devrait vite prendre son billet.

John Paxson si tu nous lis, arrête la MDMA. A quoi bon drafter un joueur qui a exactement le même profil que l’espagnol, et ce au même poste ? Désormais agent libre, il est temps pour Niko de faire flaf ailleurs, dans une franchise ordonnée, qui correspondra plus au profil du joueur. Je t’en prie John, ne déconne pas. 

Source : Chicago Tribune 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top