Bulls

Nikola Mirotic a pardonné à Bobby Portis : on va enfin pouvoir parler basket à Chicago

nikola mirotic

Les deux coéquipiers ont fait la paix. Du moins en façade.

Source image : NBA League Pass

De retour sur le banc des Bulls pour la première fois de la saison lors de la défaite contre les Suns mardi soir, Nikola Mirotic était encore en costume. Mais la situation s’améliore doucement dans le vestiaire de Chicago où l’Espagnol vient d’accepter publiquement les excuses de Bobby Portis. On va peut-être pouvoir rejouer au basket maintenant.

Il va falloir se poser, et pour les amnésiques, on va remettre les choses dans leur contexte. Avant que la saison ne débute, ce bon Bobby avait mis une très jolie gouache – ou deux – sur le non moins joli visage de son coéquipier. Un excès de générosité qui a quand même valu à Mirotic un voyage à l’hôpital pour soigner une mâchoire fracturée. On se dira alors que le management des Bulls a réagi en sanctionnant lourdement le jeune pivot un peu trop nerveux ? Bilan, huit matchs de suspension… Pas moins, mais surtout pas plus pour avoir confondu un collègue de vestiaire avec un punching-ball. Le third year a donc pu reprendre le chemin des parquets tranquillement depuis trois semaines, pendant que Nikola changeait ses pansements. Ce dernier décida alors de poser un ultimatum au front office qui choisira de ne rien faire. Virer ou trader Portis ? Pour quoi faire ? On notera également les nombreuses preuves de soutien du vestiaire chicagoan pour l’agresseur, laissant le petit Nikola tout seul dans son malheur. Mais le barbu a décidé d’aller de l’avant en acceptant officiellement les excuses de Mike Tyson Bobby Portis devant K.C. Johnson du Chicago Tribune.

« Cela fait maintenant neuf ans que je suis professionnel. J’ai toujours été un bon coéquipier, toujours professionnel avec n’importe tout le monde. Je vais rester sur cette voie. Si je suis ici, c’est parce que je veux aider l’équipe. Il [Bobby Portis] fait partie de l’équipe. Je le soutiendrai également. Evidemment. […] Maintenant, je ne connais qu’un seul objectif – celui des Bulls comme le mien – qui est que je revienne avec l’équipe, que l’on s’entraîne ensemble, que je revienne encore plus fort. Et dès que je serai prêt, je jouerai avec l’équipe. »

Entre sincérité et intelligence, Nikola Mirotic soigne les apparences avant de retourner sur les terrains. Mais on sent quand même la rancœur encore très présente dans l’esprit du convalescent qui n’est pas près d’oublier ce qui s’est passé de sitôt. Officiellement, l’Espagnol est encore sous contrat à Chicago pour deux ans et 27 millions de dollars. Ainsi, mieux vaut conserver un semblant de bonne ambiance dans le vestiaire pour ne pas complètement ruiner la suite de sa carrière sur une baston. On peut aussi se poser la question de savoir si Fred Hoiberg ou le front office a réussi à le raisonner pour le bien de l’équipe. Difficile d’y croire dans quand on connaît les fins psychologues de Chicago et le contexte ambiant dans la Windy City.

Est-ce que ces propos sont francs ou s’agit-il juste d’apaiser les tensions ? On aura la réponse lorsque Miro reviendra sur les parquets et que les deux meilleurs amis devront rejouer ensemble. Mais pas sûr qu’ils ne soient placés à côté pour les déplacements en avion cette année et même pour le reste de leur carrière.

Source texte : The Chicago Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top