6ème Homme

NBA Awards – Sixième Homme de l’Année : qui choisir entre Iguodala, Gordon et Lou ?

Avec des NBA Awards qui auront lieu ce soir et des fans qui se préparent gentiment, il est l’heure de regarder les trois candidats pour le titre de Sixième Homme de l’Année : qui va l’emporter, entre Andre Iguodala, Lou Williams et Eric Gordon ?

C’est celui qui fait la différence. Celui qui permet à une équipe de dominer, même quand les titulaires sont au repos. Ils sont présents tous les soirs, dynamitent le terrain à leur façon et sont aussi importants que chaque membre du cinq majeur dans leur équipe. Chaque année, le titre de Sixième Homme de l’Année est décerné à celui qui a pu aider son équipe à cartonner en saison régulière, notamment au scoring où les votants sont très attentifs. Le trio de cette année est succulent, on regarde ça tout de suite.

# Andre Iguodala

  • Statistiques : 7,6 points, 4 rebonds, 3,4 passes et 1 interception
  • Points forts : bilan d’équipe, polyvalence, réputation
  • Points faibles : statistiques, Warriors clairement au-dessus

Le vétéran du trio, qui mérite ce trophée depuis tant d’années mais doit systématiquement laisser sa place à un autre. Il faut dire que, malheureusement pur Iggy, c’est le scoring qui domine dans cette course au titre de Sixième Homme de l’Année. Si on devait parler de polyvalence, d’impact, de défense et de capacité à maintenir le niveau de jeu de son équipe lorsqu’un All-Star sort, Andre serait champion tous les ans. Mais entre ses faibles statistiques en comparaison avec les deux autres candidats et la domination des Warriors, difficile de le voir repartir avec la médaille.

# Eric Gordon

  • Statistiques : 16,2 points, 2,7 rebonds, 2,5 passes et 0,6 interception
  • Points forts : surprise, comeback, bilan d’équipe
  • Points faibles : moins productif au fil de la saison

C’est probablement celui qui “mérite” le plus le trophée, car il coche absolument toutes les cases rêvées chez un Sixième Homme de l’Année. Au fond du trou et constamment blessé par le passé, Eric Gordon a signé chez les Rockets et proposé une saison fabuleuse dans le système de Mike D’Antoni. Scoring en hausse, responsabilités, défense, dynamite tous les soirs, le comeback au haut-niveau d’Eric Gordon était une belle satisfaction cette saison. Mais hélas, plus les mois sont passés, plus sa production a semblé chuter. L’arrivée de Lou Williams, ou plus rien dans le moteur ?

# Lou Williams

  • Statistiques : 17,5 points, 2,5 rebonds, 3 passes et 1 interception
  • Points forts : statistiques, spécialiste de cette discipline
  • Points faibles : changement d’équipe en pleine saison, Gordon a la main

On ne pourra enlever à Lou Will ceci : il est de loin le plus productif des membres du trio. Scoreur fabuleux et capable de provoquer 5 fautes à la minute, l’arrière est passé des Lakers aux Rockets en pleine saison mais cela n’a absolument pas affecté sa capacité à faire trembler la ficelle. Le polygame a déjà remporté le trophée il y a deux ans, est-ce que cela jouera en sa faveur ou en sa défaveur ? Ce qu’on sait, c’est que ce n’est pas lui qui a permis à Houston de réaliser une grande saison. Eric Gordon était là avant lui, la bataille entre les deux sera féroce jusqu’au bout.

Voilà nos 3 candidats pour le titre de Sixième Homme de l’Année. Deux Rockets et un Warrior, deux scoreurs et un couteau suisse : faites votre choix entre Andre Iguodala, Lou Williams et Eric Gordon !


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top