Rookie Rankings

NBA Awards – Rookie de l’Année : entre Dario, Brogdon et Embiid, qui mérite le plus le trophée ?

Avec des NBA Awards qui auront lieu ce soir et des fans qui se préparent gentiment, il est l’heure de regarder les trois candidats pour le titre de Rookie de l’Année : qui va l’emporter, entre Joel Embiid, Malcolm Brogdon et Dario Saric ?

Toujours aussi convoité, le titre de meilleur jeune de la Ligue est un beau trophée car il annonce souvent le lancement d’une carrière qui va s’annoncer spectaculaire. Karl-Anthony Towns, Andrew Wiggins, Damian Lillard, Kyrie Irving, Blake Griffin, sur ces dernières années les ROY ont montré qu’ils faisaient partie de la classe des très grands et trois hommes veulent eux aussi ajouter leur nom à ce bouquin historique. Regardons tout de suite les dossiers des trois candidats, avec leurs statistiques, leurs forces et leurs faiblesses.

# Joel Embiid

  • Statistiques : 20,2 points, 7,8 rebonds, 2,1 passes et 2,5 contres
  • Points forts : domination, hype, statistiques
  • Points faibles : manque de matchs, blessures

D’un pur point de vue statistique et individuel, il est impossible de retirer au Process le titre de Rookie de l’Année. C’est simple, Joel Embiid a failli être All-Star dès sa première saison, alors que les autres tremblaient des genoux en affrontant les étoiles du circuit. Mais hélas, avec seulement 31 matchs joués, difficile de donner au Camerounais un trophée portant sur 82 rencontres. C’est ce point précis qui pourrait jouer en sa défaveur, mais les votants vont peut-être ne retenir que ces 2 mois de folies durant lesquels Jojo était l’attraction numéro 1 de toute la NBA. Une tornade humaine.

# Malcolm Brogdon

  • Statistiques : 10,2 points, 2,8 rebonds, 4,2 passes et 1,1 interception
  • Points forts : surprise, bilan d’équipe, maturité
  • Points faibles : statistiques, rôle dans son équipe

Qui attendait Malcolm Brogdon dans cette discussion, il y a exactement un an ? Quasiment personne, sauf le joueur peut-être, et encore. Belle surprise chez les Bucks en apportant son calme sur le terrain tout comme son activité incessante, l’arrière a séduit beaucoup de monde en limitant les erreurs et en étant lui aussi responsable du push de Milwaukee en Playoffs. Malheureusement, si le bilan d’équipe est un avantage, ses statistiques sont un point faible et le Rookie de l’Année est très rarement un trophée décerné à un joueur de complément. Il pourra tout de même regarder ses copains de haut et leur dire qu’il a plus d’expérience qu’eux fin-avril, ce qui est un joli lot de consolation.

# Dario Saric

  • Statistiques : 12,8 points, 6,3 rebonds, 2,2 passes et 0,7 interception
  • Points forts : montée en puissance, régularité, statistiques
  • Points faibles : pas le meilleur rookie chez les Sixers

Le Homie est probablement celui qui coche le plus de cases dans cette course au titre de Rookie de l’Année. Il faut dire que, sur son dossier, on peut y voir plusieurs éléments pouvant séduire les votants. La progression au fil de la saison, check. La capacité à faire de gros matchs pour mener son équipe à la victoire, check. La deuxième partie de campagne pour lui seul, check. Les statistiques et 81 matchs joués, check. Tout est très bien chez Dario Saric sans avoir à en faire une montagne… mais c’est bien ça qui pourrait l’empêcher de repartir avec le trophée, puisqu’il joue dans la même équipe qu’un Everest nommé Embiid. Disons que le Croate est le ROY “par défaut” pour de nombreux votants, et ceci plaît rarement au moment de mettre le bulletin dans l’urne.

Voilà nos 3 candidats pour le titre de Rookie de l’Année. Deux Sixers et un Bucks, deux internationaux et un Américain : faites votre choix entre Malcolm Brogdon, Joel Embiid et Dario Saric !

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top