Los Angeles Clippers

Chris Paul réélu à la tête de l’Association des joueurs : la Team Banana Boat reste au pouvoir

Banana boat

Parfait pour négocier ses 205 patates cet été.

Source image : youtube.com

En tant que membre emblématique de la Team Banana Boat, Chris Paul a profité de son charisme pour se faire réélire à la tête de la NBPA, l’association des joueurs de la Grande Ligue.

Une semaine avant de devenir agent-libre, Chris Paul a déjà remporté sa première campagne de l’été. Il ne s’agit ni des présidentielles, ni des législatives, mais des élections pour la présidence de la National Basketball Player Association, le syndicat qui défend les intérêts des joueurs dans les négociations avec les représentants de la NBA et les propriétaires. Le peut-être futur ex-meneur des Clippers a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans et sera assisté par Garrett Temple, le joueur des Kings, désigné vice-président jusqu’en 2020 pour succéder à Kyle Korver. Une belle manière aussi de mesurer la popularité de CiPiFruit dans la Ligue et parmi ses collègues.

“Je suis honoré que mes pairs aient voté pour que j’obtienne ce nouveau mandat.”

Plus qu’un simple titre honorifique, le président de la NBPA a un vrai rôle à jouer dans les négociations, notamment lors des discussions pour le CBA (Collective Bargaining Agreement) qui définit la répartition des revenus générés par la NBA. Alors qu’un nouveau lockout pointait le bout de son nez ces derniers mois, CP3 a mené les négociations avec Michele Roberts et Adam Silver notamment pour empêcher un tel désastre. Résultat, les propriétaires et les joueurs sont tombés d’accord et le pire a été évité. La saison commencera bien en octobre 2017, comme prévu. Pour le soutenir, Chris Paul peut aussi compter sur un comité exécutif blindé de stars avec LeBron James le premier vice-président, James Jones le secrétaire et trésorier et les vice-présidents de prestige Carmelo Anthony, Stephen Curry, Andre Iguodala et Anthony Tolliver.

Les résultats du vote sont de bon augure pour Chris Paul qui va désormais devoir négocier un dossier encore plus lourd dans les prochains jours. Agent-libre à partir du premier juillet prochain, il va être confronté à l’un des choix les plus importants de sa carrière professionnelle. Et on ne parle pas de trois twix et un malabar.

Source texte : NBA.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top