Old-School

Quand LeBron James réalisait “The Block” : retour sur le contre légendaire du 19 juin 2016

Qui ne se souvient pas de ce terrible contre de LeBron James sur Andre Iguodala, lors du Game 7 des Finales de 2016… Stratosphérique, historique, époustouflant, les mots étaient bien faibles, l’année dernière, pour qualifier une telle action de la part du King. Aujourd’hui, “The Block” fête son premier anniversaire, jour pour jour ! 

Revu sous tous les angles possibles, il reste un chef d’oeuvre parmi les contres les plus impressionnants de la NBA. Comment avoir les “balls” de traverser tout le terrain et de claquer une bâche monumentale sur Andre Iguodala, à quelques centimètres de toucher le plexiglas, synonyme de panier accordé ? Une action banale pour le King mais qui prend une tout autre ampleur lorsqu’elle est réalisée à 2 min de la fin d’un Game 7 décisif en Finale NBA. Il reste moins de deux minutes à jouer à l’Oracle Arena, l’enceinte des Warriors de Golden State : 89 à 89 au tableau d’affichage et la tension grimpe dans les gradins. Quatre minutes que les deux équipes n’ont pas rentré le moindre panier, cela devient irrespirable pour les supporters des Dubs comme pour ceux des Cavs… On entre dans le money time et c’est là que le King est frappé par un éclair de génie, de talent, de lucidité, de tout ce que vous voulez. Après une tentative manquée de Kyrie Irving, Iggy est au rebond, il se saisit du ballon, part à grandes enjambées, traversant la moitié du terrain.

Un une-deux prend alors place avec Stephen Curry, qui lui redonne la sphère orange dans la meilleure position pour aller au lay-up, les fans des Warriors commençant déjà à exulter. Les regards se tournent alors vers JR Smith, le seul à être en mesure d’arrêter l’ailier des Warriors… Mais c’est finalement LeBron James, le King, qui arrive pour délivrer un monstrueux block digne des plus grands “not in my house” de la NBA, sous les yeux de spectateurs ébahis. Sauf que là, on est bien à Oakland, devant plus de 19 000 supporters californiens. L’action est tout simplement stupéfiante, LeBron James ne quitte jamais le ballon des yeux et traverse tout le terrain en sprintant à l’image d’un Usain Bolt en finale d’un 100 mètres… Le pire, c’est qu’en observant le ralenti à plusieurs reprises, on remarque que l’animal avait prévu de contrer une tentative de l’autre côté du panier, en cas de reverse d’Iguodala. Un block historique, qui en ce 19 juin 2017, fête ses un an jour pour jour.

Cerise sur le gâteau, les Cavs remportent le titre quelques minutes plus tard en battant les Warriors 93 à 89 lors de ce dernier match. C’est Kyrie Irving qui fait la différence à 55 secondes de la fin de l’horloge, en shootant un trois points du parking sur la tête de Stephen Curry. Impuissant, le meneur des Warriors ne peut que contempler, une seconde fois, son équipe abattue. Une série qui se termine en 4-3 pour Cleveland alors que Golden State menait facilement 3-1. Alors on peut essayer de rêver un peu, et se demander ce qui se serait passé si Andre Iguodala avait rentré son lay-up. Est-ce que les Cavaliers auraient quand même remporté le match et le championnat ou est-ce qu’on aurait vu les Warriors enchaîner un deuxième titre consécutif ? Et quid de Kevin Durant qui signe derrière ? Tant de questions, qui restent encore aujourd’hui impossibles à répondre. Et puis, avec des ” si” on refait le monde, pas vrai ? En tout cas, ce soir-là, on peut affirmer que LeBron James est entré un peu un plus au panthéon des légendes de la NBA.

Que l’on aime ou pas LeBron James, il faut respecter le grand champion qu’il est, sur et en dehors des parquets. Il est assez facile de dire qu’en ce 19 juin 2016, sur ce block, le King a tout simplement apporté une nouvelle dimension à cette finale et à la Ligue. Un contre devenu légendaire que les fans de NBA debout ce soir-là pourront raconter à leurs gosses. 

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top