Draft NBA

Markelle Fultz a hâte de jouer contre Lonzo Ball : “La rivalité qu’on partage est grande”

Markelle Fultz Lonzo Ball

On se retrouve en Playoffs ?

Source image : YouTube

Invité sur Sirius XM Radio pour parler de différents sujets dont la Lottery de la Draft qui a lieu ce soir, Markelle Fultz n’a pas traîné longtemps autour du pot : le Lonzo Ball, il le veut dans son assiette et dès que possible.

Si le meneur formé à UCLA fait un énorme boucan sur la planète basket, celui qui a fait ses gammes à l’Université de Washington est clairement différent. D’un côté, un phénomène à la fois sportif et médiatique, drivé par un père omniprésent pour ne pas dire insupportable, qui débarque en NBA avec sa propre paire de pompes. De l’autre, un soldat discret, extrêmement doué et qui préfère bosser dans l’ombre que de finir en première page de TMZ. On grossit, évidemment, car Lonzo Ball est avant tout un pur talent qui devrait régaler au niveau supérieur, mais le feu qui anime le jeune Markelle Fultz est immense, et l’intéressé souhaite justement l’utiliser pour montrer la différence qui existe entre lui et l’égérie de Big Ballers Brand. Ce soir, c’est la Lottery de la Draft qui aura lieu et pourra déjà définir un peu plus la future destination de ces deux point guards. Mais avant cela, Fultz est passé par quelques interviews dont celle-ci, durant laquelle il parle d’une vraie rivalité déjà existante. Entre Markelle et Lonzo, c’est plus qu’une histoire de même cuvée de Draft ou de poste de jeu.

C’est un très bon joueur et je le respecte. J’ai hâte de jouer contre lui au niveau supérieur, non seulement à cause de la rivalité qu’on avait à l’université, mais aussi parce que je pense que ce serait un super show pour tout le monde. […] Je pense que la rivalité qu’on partage est grande. On est tous les deux des meneurs, il y a pas mal de débats sur le fait de savoir qui est le meilleur entre nous deux. Moi je dis évidemment que c’est moi, lui dit que c’est lui, donc cela mène forcément à une rivalité.

Certains se marrent sur le campus de UCLA, et pour des raisons assez évidentes. La rivalité, malheureusement, n’a pas pu être tellement observée au niveau universitaire, car la machine de guerre de Los Angeles a proposé un bien meilleur bilan que celle de l’état de Washington. Pas les mêmes coéquipiers, pas le même coaching staff non plus, Markelle Fultz a dû se débrouiller avec ce qu’il avait pendant que les Bruins possédaient un groupe bien plus talentueux. Mais ça, on préfère le laisser de côté. Car là où le garçon marque un point, c’est que ces dernières années ont montré de vraies petites rivalités entre joueurs de la même cuvée. On parlait de Deron Williams et de Chris Paul pendant des années, puis Derrick Rose et Russell Westbrook qui venaient de la même cérémonie, avant de se pencher sur Kyrie Irving et Isaiah Thomas. Les paires de meneurs qui cartonnent se tirent souvent la bourre au niveau supérieur, et on espère bien voir une vraie rivalité naître en NBA entre Lonzo Ball et Markelle Fultz. Maintenant, sera-t-elle intense et bourrée de succès individuels comme collectifs ? Pour y répondre, les deux jeunes devront cartonner d’entrée, car ils seront fréquemment comparés avec leur CV.

C’est le grand débat qui commence d’ailleurs déjà à animer la planète basket : Team Fultz ou Team Ball ? Chacun son choix, mais faites le votre rapidement, car les deux zozos seront en NBA dans très peu de temps.

Source : Sirius XM Radio


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top