Draft NBA

Un seul workout pour Lonzo Ball : ce sera les Lakers, et pis c’est tout !

Lonzo Ball

La balle est dans le camp des Lakers.
Le Ball ? On verra.

Source : montage Gmax

Depuis le début, la famille de Lonzo Ball est persuadée que le destin de son aîné est écrit et qu’il sera sélectionné par les Lakers lors de la Draft le 22 juin. A tel point que le jeune meneur ne va effectuer qu’un seul workout avant la Draft : et ce sera avec la franchise aux couleurs pourpre et or. Même si l’intérêt semble mutuel, le gamin devra être convaincant pour ne pas se retrouver dans une situation désagréable si jamais Magic et son staff ne sont pas emballés…

C’est bien évidemment par le patriarche de la Ball Family que le message a été passé publiquement ce mardi et rapporté par Lakers Nation :

“Ce sera le seul workout que nous ferons, pour les Lakers. Juste les Lakers. Il n’y a personne pour qui nous avons besoin de faire un workout.”

Une source proche de Lonzo Ball a confirmé à Ramona Shelburne d’ESPN qu’il est “clair depuis le début que sa (Lonzo Ball) destination préférée est Los Angeles”. Et pas les Clippers évidemment… Le père, le désormais incontournable Lavar Ball, va même plus loin dans son discours médiatique en expliquant qu’il est convaincu que son fils devrait instantanément permettre aux Lakers de retrouver les Playoffs :

“Les Lakers feront les Playoffs dès que mon fils sera là-bas.”

Serein l’ami Lavar… Il est vrai que son fiston de meneur dispose d’un talent certain et d’aptitudes basketballistiques indéniables. Pour autant, la NBA est un autre monde que la NCAA et l’adaptation n’est pas toujours si aisée. En mettant la pression ainsi sur Lonzo (et un peu aussi sur les dirigeants Angelinos), il n’est pas sûr qu’il facilite les choses. Ainsi, Lonzo Ball ne fera pas de workout avec les Celtics par exemple. Alors que Boston détient le premier choix de la prochaine Draft et que, mine de rien, la différence de salaire entre le numéro 1 et le numéro 2 de la Draft sera assez significative (un peu plus de 2 millions de dollars).

Du côté des Lakers, Magic Johnson et Rob Pelinka se sont montrés prudents sur le choix qu’ils feront :

“Le choix le plus difficile est probablement le premier. Parfois, avoir le deuxième choix est mieux que le premier. Nous sommes dans une situation fantastique. Je pense qu’il y a quatre, cinq gars qui méritent d’être drafté tout en haut.” — Rob Pelinka

“C’est une des drafts les plus fournie que j’ai pu voir. Nous sommes excités. Numéro 2 c’est très bien. C’est mieux que de ne pas avoir de choix du tout. Quand le numéro 4 a été annoncé, je me suis dit ‘ok, je suis bien là’. […] Donc c’est une bonne situation pour nous.” — Magic Johnson

Pelinka a même tenu a précisé de nouveau qu’un père ne peut pas avoir une quelconque influence sur le choix d’une franchise. Suivez notre regard…

“Nous allons évaluer les joueurs et qui ils sont en tant que joueurs…” – Rob Pelinka

Suivez notre regard (encore)… En bref, les Lakers ne vont pas prendre la décision de drafter Lonzo Ball comme ça, sans réfléchir. Ils vont bien peser le pour et le contre. Et dans cette optique, pas sûr que le comportement peu humble et médiatique de la famille Ball ne leur plaise tant que ça. 

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top