Warriors

Andre Iguodala incertain pour ce soir : là par contre, y’a aucun pied qui traîne

Andre Iguodala

Repos.

Source image : YouTube

Si les Spurs ont leur propre galère à gérer avec la blessure de Kawhi Leonard, les Warriors font eux aussi la grimace concernant un de leurs ailiers : Andre Iguodala a mal au genou, il dit qu’il voit pas le rapport.

C’est une question que la majeure partie des observateurs se posait dimanche soir. Comment se faisait-il, après avoir obtenu le plus grand temps de jeu chez les remplaçants de Golden State sur ces Playoffs, qu’Iggy était limité à 10 petites minutes lors du Game 1 ? Un sandwich qui est mal passé ? Un pépin physique ? Changement de rotation ? Autre chose ? Il aura fallu attendre la seconde mi-temps pour apprendre que le MVP des Finales de 2015 avait en fait ressenti des douleurs au niveau du genou gauche, préférant ne pas prendre de risque en restant sur le côté pour réaliser une IRM par la suite. En son absence, la bande à Curry faisait le job grâce à ce comeback monumental de la seconde mi-temps, mais on se bouffait encore les ongles jusqu’aux heures tardives de ce lundi dans Oakland, car les résultats des radios n’étaient pas encore arrivés. Puis soudain, ding dong.

Soulagement en Californie, pas de soucis au niveau de la structure des genoux, juste un petit pépin physique lié à un peu de fatigue et quelques mauvais contacts dus aux Playoffs. Pour ce qui est de ce soir, par conséquent, les Warriors n’ont rien rendu officiel mais il y a de fortes chances pour que l’ailier soit laissé de côté, afin qu’il puisse profiter des 4 jours suivants à San Antonio pour récupérer pleinement. Ce n’est pas que la franchise titrée il y a deux ans n’a “pas besoin” de lui, Iggy est vital dans sa réussite quotidienne, mais en l’absence de Kawhi Leonard dans le camp d’en face, l’utilité maximale d’Andre est amoindrie. On peut se permettre d’installer un petit Klay Thompson sur Jonathon Simmons, sans véritablement transpirer. Par contre, Iguodala aura plutôt intérêt à se remettre rapidement en jambes, car si les Warriors passent et atteignent les Finales, c’est pas Ian Clark qui va se coltiner LeBron James en défense sur chaque match. Le temps est devant lui, devant son équipe, il faudra simplement surveiller son évolution.

Là, pas là, on ne sait pas mais les Warriors peuvent aussi faire sans. Les Spurs se ramèneront concentrés cette nuit, si les hôtes peuvent l’emporter tout en offrant un break à Iggy, ce sera double-win dans le clan de Golden State.

Source : Yahoo Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top