Grizzlies

Marc Gasol donne le ton pour l’année prochaine : “43 victoires en saison régulière, c’est inacceptable !”

Marc Gasol

Les Grizzlies ont-ils atteint leur plafond ?

Source image : Twtter @MCeide_WREG3

Malgré avoir offert une belle résistance face aux Spurs au premier tour des Playoffs, Memphis n’a pas pu prolonger sa saison au tour suivant. La déception était palpable dans les rangs des Grizzlies après l’élimination.

De nouveau confrontés à meilleur qu’eux, les coéquipiers de Mike Conley n’ont pas fait le poids en Playoffs (défaite 4-2). Même s’ils se sont accrochés dans leur style si caractéristique pour remporter leurs deux premiers matchs au FedEx Forum, l’écart avec les Spurs était trop grand pour espérer quelque chose dans cette série. Et, pour la quatrième fois en six ans, Memphis est sorti des Playoffs dès le premier tour. Re-signé pour 110 millions de dollars sur cinq ans en 2015, Marc Gasol n’est pas satisfait de la saison des Grizzlies et n’a pas hésité à le faire savoir lors de sa conférence de presse de sortie, avant de partir prendre un repos mérité sur les plages de Majorque.

“43 victoires en saison régulière, c’est inacceptable !”

Pour sa première saison en tant que head coach, David Fizdale avait pourtant fait mieux que son prédécesseur en 2016 avec une victoire de plus au compteur. Mais le contexte n’était pas le même avec un nombre de jours cumulés à l’infirmerie beaucoup plus faible que la saison dernière, où Dave Joerger avait dû composer avec 28 joueurs différents. Dans ces conditions, la qualification en Playoffs tenait d’ailleurs presque du miracle alors que les Grizzlies version 2016-17 étaient en droit d’attendre plus avec le nouveau contrat offert à Mike Conley et les millions de dollars promis à Chandler Parsons. Malheureusement, même à degré moindre, les blessures ont tout de même embêté Memphis toute la saison. Cela n’excuse pas ce bilan tout juste à l’équilibre qui n’a pas permis aux Grizzlies de faire mieux que septièmes à l’Ouest, leur promettant un gros d’entrée en Playoffs. Chris Wallace va devoir tout remettre à plat cet été même si sa marge de manœuvre sera très faible compte-tenu des contrats évoqués plus haut et de l’effectif vieillissant mis à sa disposition. Vince Carter (40 ans), Zach Randolph et Tony Allen (35) ainsi que Gasol (32) sont sur le déclin et ce n’est pas Andrew Harrison qui va révolutionner la franchise. Le GM est désormais face à un dilemme entre poursuivre sur cette voie et risquer d’affronter d’entrée de Playoffs ce qui se fait de meilleur dans sa Conférence, ou déconstruire son groupe pour essayer de trouver les pièces manquantes du puzzle. Mais avec les contrats déjà signés, il va falloir la jouer fine à la Free Agency.

Le Grit and Grind a peut-être atteint ses limites à Memphis. En proposant un jeu atypique basé sur un état d’esprit solidaire et irréprochable en défense, les Grizzlies ont développé une identité bien à eux mais peinent à franchir le palier qui leur permettra de passer plusieurs tours de Playoffs. A ce niveau-là, l’avantage du terrain peut avoir son importance. Si le message de Marc Gasol est passé et que tout le monde est en mode focus, il ne fera pas bon se déplacer dans le Tennessee dès le mois d’octobre la saison prochaine.

Source texte : NBC Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top