Grizzlies

Marc Gasol broie du noir : les départs de Tony Allen et Zach Randolph n’ont toujours pas été digérés

Zach Randolph, Marc Gasol

Nostalgique, l’Espagnol ?

Source image : Youtube

Marc Gasol en veut beaucoup au management des Grizzlies. Il ne comprend pas comment ses deux anciens compères Tony Allen et Zach Randolph n’ont pas été renouvelés cet été. Cette année, sans eux, Memphis galère avec un des pires bilans de la Ligue (10-24).

Avec le départ de Randolph et Allen, Memphis a perdu une partie de son ADN. Ces joueurs incarnaient parfaitement la philosophie de la franchise baptisée le Grit and Grind. Ensemble, ils ont amenés Memphis vers les sommets de la Conférence Ouest, l’équipe était même devenue le poil à gratter des Warriors pourtant intouchables et signait régulièrement des saisons à plus de 50 victoires. Pourtant, cet été les dirigeants ont estimé que les deux vétérans avaient fait leur temps dans le Tennessee. Marc Gasol avait pourtant prévenu, il considérait Randolph comme le président de Memphis et Allen comme le maire de la ville. Le pivot espagnol se retrouve donc orphelin, le cœur de l’équipe n’est plus composé que de lui et Mike Conley. Ce dernier étant cette année sujet aux blessures, Marc Gasol est souvent le dernier vestige du Grit and Grind sur le parquet. Le frère de Pau n’aurait toujours pas digéré ces départs selon Clay Bailey d’Associated Press et parle toujours “d’erreur” pour désigner la décision de son management.

Ces départs ont laissés des traces dans l’esprit de Marc Gasol qui avait annoncé qu’il ne supporterait pas que Memphis perde en compétitivité cette année. Malheureusement, les résultats ne vont pas dans ce sens et les départs de Tony Allen et Zach Randolph ont forcément affaibli l’équipe à court terme. Surtout quand on voit la seconde jeunesse de Z-Bo à Sacramento. L’Espagnol ne veut absolument pas d’un tanking à son âge (bientôt 33 ans) et il ne pense qu’à la compétition. Alors doit-on envisager un trade ? En tout cas chaque déclaration de Marco va un peu plus dans ce sens à l’image de ses mots rapportés à Ron Tillery de The Commercial-Appeal.

“Je ne comprends pas le pourquoi [au sujet du départ des deux joueurs, ndlr]. Le départ de Zach et Tony a été bien plus difficile que ce que vous voyez sur le terrain.”

Des victoires à la pelle, une défense virile et une identité de jeu bien précise redoutée dans toute la Ligue. C’est sur cela que le management de Memphis a tiré un trait cet été. Une décision qui passe mal pour Marc Gasol qui n’a plus le temps d’attendre pour satisfaire ses envies de victoire. Avec un des pires bilans de la Ligue, ce n’est pas Memphis qui peut lui offrir.

Source texte : NBC Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top