Spurs

Kawhi Leonard en mode impérial : 34 points, 7 rebonds, 8 passes et un Harden dans la popoche !

Après un Game 1 décevant et dans lequel lui-même n’avait pas été à la hauteur, Kawhi Leonard a réactivé ses machines et offert une performance remarquable pour offrir la victoire aux Spurs.

Ce n’est vraiment pas pour manquer de respect à Trevor Ariza, ou à ses copains qui essayent de se donner dans leur propre moitié de terrain, mais on a du mal à deviner qui peut stopper l’animal de San Antonio en ce moment. Lorsqu’on le voit jouer à un tel niveau, avec une telle concentration, en ayant autant de responsabilités et en voyant sa technique se développer jour après jour, il devient presque terrifiant de regarder Leonard sur un terrain de basket. Ce mercredi, les Spurs ne pouvaient accepter aucun autre résultat qu’une victoire, après avoir totalement loupé le match de début de série. Non seulement la défense devait élever son intensité, non seulement l’attaque devait être plus agressive, non seulement LaMarcus Aldridge devait proposer mieux, mais Kawhi Leonard devait aussi démarrer sa demi-finale avec un carton dont il a le secret. Ce genre de match durant lequel son bagage offensif l’empêche d’accumuler les déchets, et sa patience défensive gâche la soirée de son adversaire direct. Bien aidé par Danny Green et réalisant ses actions de soutien au bon moment, Kawow s’est ramené au AT&T Center et a imposé son talent sur la rencontre.

Tir à distance, lancers provoqués, bonnes passes pour ses coéquipiers, coup d’accélérateur quand il le faut, lignes de passes bien lues, hook à une main, rotations au poste,… le All-Star des Spurs aurait limite pu venir chez nous afin de servir le café, tant il contrôlait la plupart des aspects du jeu. On pensait le voir prendre shoot sur shoot pour tenter de sauver les siens d’entrée, au lieu de ça le phénomène respectait le plan de jeu en faisant en sorte que tout le monde soit bien installé. Et une fois que les Tony, Danny et LaMarcus rentraient leurs premiers tirs, c’était à Leonard de gérer le reste. Dire que Houston n’avait pas de réponse pour Kawhi est une douce blague, sachant que le bonhomme était aussi efficace en attaque qu’en défense. Sur le Game 1, les Rockets tentaient de l’isoler en faisant en sorte que l’attaquant sur lequel il était soit écarté de l’action. Cette fois, pas la même erreur et surtout un bien plus bel effort, pour donner le ton à ses copains. L’homme aux mains de la taille de micro-ondes rassurait ses coéquipiers en veillant à ce que le départ de Parker sur blessure ne plombe pas la fin de rencontre, encore un and-one et quelques grosses improvisations, histoire de boucler la victoire à domicile.

34 points à 13 sur 16 au tir, 3 sur 4 de loin et 5 sur 5 aux lancers, 7 rebonds, 8 passes, 3 interceptions et 1 contre plus tard… Kawhi Leonard avait géré ses deux missions principales. Démarrer sa série, ainsi que celle de sa franchise : rendez-vous à Houston, pour une production qui devra être tout aussi écoeurante.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top