Cavaliers

Kevin Garnett aurait pu rejoindre les Cavs cette saison : Da Kid et The King, paye ton bordel !

Kevin Garnett LeBron

Yeah, yeah, yeah.

Source image : YouTube

Alors qu’il anime avec plaisir son émission Area 21 du côté de TNT, Kevin Garnett aurait en fait pu remettre ses pompes cette saison et jouer à Cleveland, comme Tyronn Lue s’est amusé à le partager.

Il est vrai que pour un passionné comme KG, on a souvent vu sa tête proche d’un parquet ces derniers mois. Pas en match officiel, lui qui préfère regarder les rencontres dans son canapé en éructant les pires insultes possibles aux arbitres, mais à des entraînements divers et variés. En tout début de campagne, ce sont les Clippers qui recevaient la visite du Big Ticket, pour faire bosser DeAndre Jordan et Blake Griffin sur leur jeu intérieur. Toujours aussi intense et passionné, Kevin passait juste faire la bise à Doc Rivers et Paul Pierce, avant de prendre un autre avion. Direction ? Milwaukee, où cette fois ce sont Jason Terry et Jason Kidd qui l’invitaient à ouvrir une binouze. De quoi se rappeler du bon vieux temps, mais aussi faire travailler sérieusement les phénomènes que sont Thon Maker ou Giannis Antetokounmpo. Du coup, ce n’est pas très étonnant de voir Tyronn Lue débarquer cette semaine avec un témoignage concernant ses Cavs il y a deux mois, lorsqu’ils perdaient Andrew Bogut sur blessure et devaient trouver un intérieur bagué qui accepte de faire le sale boulot avec détermination. Mais alors, cher coach, qui as-tu pu bien appeler ?

“Je lui disais, “Mec, tu devrais revenir en NBA et jouer pour moi.” Et lui me répondait, “Mec, vous avez déjà plein de choses à gérer déjà.” C’était avant qu’on atteigne notre meilleur niveau, celui qu’on a actuellement. Il me disait, “Si toi et James Posey étaient encore joueurs, je vous rejoindrais. Mais vous êtes des entraîneurs, et vous passez par ce que vous êtes en train de passer… Ugh, je vais devoir dire non.” Et je lui ai dit, “Ok, on te rappellera la saison prochaine.”

James Posey était coéquipier de KG lorsque le duo remportait le titre à Boston en 2008. Et qui était assistant du coach principal Doc Rivers ? Bingo, le petit Lue, aujourd’hui à la tête des Cavs. On peut comprendre que la tentation soit encore grande chez Garnett, lui qui n’a remporté “qu’un” titre et a joui pendant deux mois après avoir écarté les Lakers de Kobe et Pau. Sa soif de compétition est encore grande, ses cannes sont encore chaudes. D’ailleurs, ce n’est jamais facile de prendre complètement sa retraite, la simple annonce de KG a mis un temps fou à venir, alors que des copains du même âge comme Kobe ou Duncan s’y étaient pris plus tôt. Le divorce peut souvent prendre du temps, et Garnett est en train de le réaliser. L’adaptation au monde d’après est pour le moment assez réussie puisqu’il accueille un paquet d’anciens joueurs dans sa propre émission, maintenant on peut mettre notre main à couper qu’il aidera des gamins cet été et la saison prochaine lors de plusieurs workouts. Pour la simple et bonne raison que quand on est un compétiteur de la trempe du Big Ticket, on ne passe pas de tout à rien en un claquement de doigts.

Pour ce qui est des Cavs par contre, c’est bien dommage car quand on voit la réussite du test Larry Sanders, c’est peu dire si Kevin Garnett aurait davantage apporté à Cleveland, les yeux fermés et la bouche toujours grande ouverte.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top