Sixers

Timothé Luwawu-Cabarrot tape un nouveau record en carrière : 23 points à Toronto, ça pousse !

Plus les jours passent, plus sa confiance augmente et plus les opportunité se présentent à lui : Timothé Luwawu-Cabarrot a encore amélioré sa barre personnelle, en dépassant celle des 20 points cette nuit.

Décidément, il perd pas de temps, le TLC ! Les défaites s’enchaînent peut-être à une vitesse alarmante chez les Sixers, mais le script était déjà écrit pour l’armée dirigée par Brett Brown. Depuis l’annonce de l’absence prolongée concernant Joel Embiid, la saison des soldats de Philadelphie était rangée dans un petit tiroir, laissant uniquement aux fans le soin de se régaler devant les autres pépites de demain. Il y avait Dario Saric, leader dans la course au titre de Rookie de l’Année, Richaun Holmes, toujours aussi actif et athlétique, mais aussi Timothé le Frenchie. Intégré dans le cinq majeur des Sixers, le numéro 20 devait se faire une place en profitant des minutes données sur cette fin de saison anecdotique, l’occasion également de se faire les dents face à une vraie compétition qui – elle – joue encore un poil sérieusement. Ce qui était le cas des Raptors hier soir, face à qui Luwawu-Cabarrot s’est fait plaisir dès le début de la rencontre.

Après les 17 points chez les Nets, les 18 face aux Lakers et les 19 contre Cleveland, il fallait bien qu’il tape la vingtaine ! Mission accomplie pour le compatriote rookie, la plupart de ses dégâts ayant été commis dans un premier quart-temps divin, qu’il termina à 11 unités. Avec quinze points à la pause, on se permettait même de croire à une mixtape tricolore, mais l’écart était ensuite bien trop élevé entre Sixers et Raptors pour que Timothé puisse gratter davantage. Le bonhomme y allait tout de même de son tomar ligne de fond, de ses tirs à distance et surtout de ses cuts pour chercher le contact : preuve que les baobabs ne sont pas ce qui lui fait le plus peur sur le circuit pro. Bien des jeunes se ramènent chaque année en ayant la trouille de s’aventurer dans les raquettes de la NBA, mais voir TLC monter pour obtenir des lancers était un doux plaisir de ces dernières rencontres, celle d’hier soir lui offrant un parfait 6/6 aux sur la ligne. Surtout, ce sont minimum 32 minutes qui ont été données au tricolore sur les quatre dernières rencontres, ce qui pourrait donner lieu à d’autres belles performances dans le dernier virage de sa régulière. Nets, Bulls, Bucks, Pacers et Knicks, cinq équipes pour cinq tests avant de partir en vacances, avec le sentiment du devoir accompli.

Voir un nouveau Français bomber le torse en NBA est un pur plaisir, qu’on espère retrouver l’an prochain avec une cuvée de rookies aux dents longues. Timothé Luwawu-Cabarrot termine sa première campagne professionnelle sur un beau point d’exclamation : 23 points en déplacement, c’est beau !

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top