Thunder

Et de 40 pour Russell Westbrook : plus qu’un triple-double pour l’histoire, deux pour la légende

Dans la défaite du Thunder hier soir, Russell Westbrook a validé son 40ème triple-double de la saison régulière, un nouveau carton statistique qui le rapproche un peu plus de la gloire suprême.

Top, top, top. Chaque chose en son temps, rendons à César ce qui lui appartient. Et ici, aux Hornets, qui se sont imposés comme des grands dans la Chesapeake Arena de Steven Adams et compagnie. Dans une rencontre gérée du début à la fin grâce à un collectif sérieux et une attitude agressive d’entrée, ce sont bien les poulains de Steve Clifford qui ont pu repartir avec le plus large sourire, avec ce troisième succès consécutif. Car non seulement Kemba Walker et sa bande ont pu éviter la première page des journaux avec une nouvelle orgie du numéro 0 ponctuée par une victoire, mais ils ont également réduit l’écart avec les équipes présentes dans la course aux Playoffs. C’est pour cette raison qu’on doit, en premier, lever notre verre aux artificiers de Charlotte. Pour Frank Kaminsky, pour Jeremy Lamb, pour Michael Kidd-Gilchrist, pour ces héros de l’ombre qui ont contribué à offrir le principal aux Hornets : la gagne, une que Russell Westbrook voulait obtenir désespérément, afin de garder les yeux rivés sur une potentielle place dans le Top 5 de la Conférence Ouest.

Cependant, quand l’histoire est sur le point d’être modifiée, on doit aussi reconnaître certaines priorités. La première victoire de Charlotte dans son histoire chez le Thunder ? C’est fait. Un 40ème triple-double cette saison pour le Brodie ? Oui, également. Sans changer de rythme ni d’attitude, Russell s’est payé une soirée en 40-13-10, ce qui lui permet de se rapprocher un peu plus d’Oscar Robertson et ses 41 triple-doubles validés en 1962. Doit-on mentionner le fait qu’avec cette nouvelle avalanche numérique, Westbrook est devenu le premier joueur de l’histoire à claquer 5 triple-doubles consécutifs… en plantant minimum 30 points ? Si vous voulez. Mais dans la défaite, pas vraiment. On retiendra surtout l’arrivée d’un moment exceptionnel, probablement cette semaine, qui nous poussera à nous rappeler où est-ce qu’on était, et à quelle heure était-ce. Russell égalera probablement Robertson face aux Bucks ce mardi, avant d’embarquer pour quatre matchs consécutifs en déplacement. Tristesse pour les fans du Thunder, qui espéraient vivre cette soirée à part dans leur Chesapeake adorée, celle qui verra probablement Westbrook claquer un 42ème triple-double cette saison. S’ils souhaitent rendre hommage à leur leader préféré, il faudra attendre le tout dernier soir de la campagne, ce mercredi 12 avril 2017 qui représentera le dernier match de RW dans son immense régulière. Mais jusque là ? Patience. Et excitation évidemment, à quelques heures d’une nuit stoppée dans le temps.

Faites vos jeux, allez-y. Oklahoma City jouera Milwaukee ce mardi, puis ira à Memphis mercredi, Phoenix vendredi, Denver dimanche et Minnesota mardi prochain. Le tout avant de rentrer à la maison, et jouer les Nuggets une dernière fois, devant son public. Quel soir sera celui de l’histoire ? Dépêchez-vous de choisir, car Westbrook sera le premier à vouloir agir.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Kiluit

    3 avril 2017 à 14 h 52 min at 14 h 52 min

    Franchement vu la forme actuelle du Monsieur, il n’attendra clairement pas d’être à la maison pour renté dans l’histoire une fois de plus cette saison… Je le vois bien égaler les 41 face aux Bucks. Cependant le jeux très défensif de Memphis ne va pas permettre le 42ème, par contre à Phoenix le gas risque de rentrer dans l’histoire dès la fin du 2ème quart!! Vu les matchs suivant, y’a moyen qu’il finisse la saison avec 44 triple double, juste histoire de dire “vos records je ne les bats pas…je les défonces!!!”

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top