Sixers

Timothé Luwawu-Cabarrot enchaîne : 24 points pour le Frenchie, une fin de saison en or !

Hier soir face aux Pacers, Timothé Luwawu-Cabarrot s’est offert un nouveau record personnel en tapant la barre des 24 points à domicile : s’il y en a bien un qui profite de sa fin de saison pour bosser, c’est lui.

On en avait parlé en long et en large lors de ses derniers exploits, notamment à Toronto où il avait planté 23 points pour une belle petite pointe personnelle. Nous étions le 2 avril, et après quelques matchs intéressants sur la fin du mois de mars, on se demandait si le finish allait être encore plus intéressant. Notamment, point fondamental de l’évolution du Frenchie, dans sa confiance et son agressivité. Continuer à montrer toujours autant d’enthousiasme des deux côtés du terrain, mais se prouver aussi que les lignes de pénétrations ne lui font pas peur, que la Ligue a bien une place pour un slasher comme lui capable de dégainer à distance. La bonne nouvelle ? C’est que ce lundi Timothé en a claqué 24 contre Indiana, dans la défaite certes mais ce qui était probablement sa performance la plus propre de sa saison rookie : 8 sur 12 au tir, 4 sur 5 du parking, 4 sur 4 aux lancers, seulement 2 petits ballons perdus en 37 minutes de jeu, bonheur !

Mais la très bonne nouvelle, c’est que cette performance est dans la continuité de celles récemment offertes, ce qui non seulement souligne la régularité de Luwawu-Cabarrot mais promet aussi de belles perspectives en Pennsylvanie. En effet, sur le mois d’avril le Frenchie n’est pas descendu une seule fois sous la barre des 34 minutes de jeu, des 12 points et des 10 tirs tentés. Des bases qui ne veulent peut-être rien dire pour certains, mais sont des éléments intéressants à conserver pour établir un bilan honnête de fin de saison : 19,2 points, 3,6 rebonds, 2,2 passes, 2,2 interceptions, 23 sur 23 aux lancers et 36% à distance de moyenne en avril, ça déconne pas. Et même si les défaites sont là, même si les progrès seront encore attendus, c’est chouette de voir un compatriote se défoncer et surtout saisir l’opportunité qui lui est offerte, afin de ne pas perdre de temps. Les fans des Sixers n’ont peut-être que les mots Saric, Simmons et Embiid à la bouche, mais il faudra bientôt leur filer deux trois nouveaux mots de français, car ce n’est pas demain matin que Timothé a prévu de ralentir sa cadence.

Et que dire d’une dernière petite performance royale, au Madison Square Garden ce mercredi ? Timothé Luwawu-Cabarrot va pouvoir boucler sa première saison en NBA avec le sourire et de quoi être optimiste, car après le jeune homme hésitant de l’automne est venu l’athlète confiant d’aujourd’hui : que du bon.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top