Sixers

Timothé Luwawu-Cabarrot cartonne : record en carrière et défense de fer face aux Lakers

Encore une fois titularisé chez les Sixers et jouant les Lakers au Staples Center, Timothé Luwawu-Cabarrot n’a pas tremblé du poignet : le Frenchie s’est même offert un record en carrière, avec la manière. Zoom.

Dans le cinq majeur, on l’avait déjà vu le TLC. Envoyé sur les ailes pour montrer tout son talent, notamment d’un point de vue défensif et athlétique, le garçon avait obtenu 33 minutes l’avant-veille pour jouer les Clippers, ce qui témoignait aussi la confiance de Brett Brown envers son poulain. Seulement, la défaite avait été offerte par Chris Paul et ses potes, après un bon effort du Français. En défense sur J.J. Redick notamment, Timothé cavalait derrière chaque écran pour fatiguer le sniper, faisant quelques erreurs compréhensibles pour un jeune débarquant dans la Ligue. Mais cette fois, contre des Lakers moins forts et donc ouvrant plus d’espaces, il fallait en profiter. Se faire plaisir sur le repli défensif horrible des hommes de Luke Walton, en allant gratter des points faciles. Ce que Luwawu faisait notamment en contre-attaque, défendant son joueur avant de faire appel au loin pour punir les adversaires en jaune. Avec 7 points dans le premier quart et 13 à la mi-temps, Timothé pouvait déjà regarder son record en carrière se dérouler devant lui. Une soirée qui deviendra encore meilleure par la suite.

Car même si les jambes ont bien chauffé en se prenant un Jordan Clarkson tout feu tout flammes dans les dents, TLC n’a pas baissé le regard et a tenu à répondre dès que possible. Laissant l’attaque pour se concentrer sur la défense, le bonhomme passait de JC à Brandon Ingram puis D’Angelo Russell, afin de fatiguer les extérieurs-scoreurs de Los Angeles. Discipline, fondamentaux, détermination, Timothé a tout ce qu’il faut pour devenir un calvaire défensif pour ses adversaires… sauf quelques kilos. Car bousculé par moments, le tricolore était obligé de s’avouer vaincu après avoir donné son maximum. Ce qu’on voyait notamment concernant Clarkson, qui s’offrait une soirée royale au scoring. Mais quand bien même TLC lâchait des points évidents, il en rendait derrière et ne pourrissait pas le jeu des siens. Patience sur l’aile, du cut, du catch, du shoot, un effort complet et qu’il ponctuait du coup avec ce nouveau record en carrière (18 points). Quoi de plus satisfaisant que de repartir avec la victoire, deux lancers bien clutch sans trembler et une pointe au scoring, quand on veut se faire une place dans la Ligue ? Avec un mois de compétition restant pour les Sixers et des minutes à verrouiller sur l’aile, Luwawu a fait plus que plaisir ce dimanche.

Il faudra être aussi patient que lui pour pleinement profiter de son potentiel et sa polyvalence. Timothé Luwawu-Cabarrot est encore jeune, vert, mais il a tous les outils pour séduire dans cette Ligue. Hier soir on en a eu un beau petit exemple, à confirmer par la suite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top