Bulls

Les Chicago Bulls en mode Chicago Bouses : un match honteux offert à Boston

Chicago

Cherchez le leader…

Source image : NBA League Pass

On pensait être chanceux, en voyant les Bulls se rendre à Boston ce dimanche à une heure sympathiques pour nous européens. Mais la chance s’est vite transformée en déprime, devant le spectacle proposé par les soldats de Chicago (défaite 100-80).

Difficile de qualifier la performance offerte par Dwyane Wade, Jimmy Butler, Cameron Payne et tous les autres joueurs de la franchise rouge et blanche hier soir. Même le banc, même le coaching staff, même les préparateurs, c’est comme si tout le monde avait décidé de ne pas se pointer au match, ou du moins faire semblant de signer la feuille avant de totalement abandonner la rencontre. Car rencontre, il n’y a pas eu. Un massacre dès le premier quart, offrant une avance confortable aux Celtics, et des records de la honte à la pelle : 9 points dans le premier quart (record de saison pour les Bulls), 26 points à la mi-temps (record de saison pour la NBA), Chicago faisait dans le crade. Et pas le crade du genre venez on prend des tirs en s’appliquant et on les loupe. Non, le crade du genre venez on en a absolument rien à foutre et on ne montre pas le moindre signe de compétitivité dans un match à la lutte pour le Top 8.

Car c’est bien ça, qui a choqué le plus de monde dans cette défaite n’indiquant que 20 points d’écart au final, alors qu’il y en avait plutôt une centaine. C’est qu’à part l’excuse du match se déroulant tôt un dimanche, les Bulls n’avaient pas le droit d’envisager une telle attitude. Pas après deux jours de repos. Pas après quatre défaites de suite. Pas avec une bataille à l’Est qui devenait sérieuse avec la concurrence. Pas après avoir vu le Heat et les Bucks gérer leur part du business. Pas avec un effectif au complet. Tout le monde était là, même Fred Hoiberg et son coaching insupportable. Même Dwyane Wade, qui avait tout sauf l’air d’un des meilleurs arrières de l’histoire. Entre l’absence de Flash dans le jeu, les briques envoyées par les Bulls et le manque de cohérence dans le jeu global de Chicago, il y avait comme un sentiment de honte en voyant cette équipe sur le terrain. Même les Nets, Lakers ou Suns, tous moins bien classés aujourd’hui, se donnent un minimum par esprit de professionnalisme et de compétition. Sauf que dans l’Illinois, non, on laisse porte ouverte à tout type d’attitude, avec un coach perdu et un vestiaire flingué depuis perpète.

Est-ce que les Bulls se reprendront pour aller chercher le Too 8 ? Peut-être, peut-être pas, on en sait rien, mais ce n’est limite pas le plus important. Aujourd’hui, il faudrait retrouver un peu de sens dans la vie de ces joueurs, ce qui fait qu’ils ont bossé pour en arriver jusqu’ici. On est en NBA, y’a du monde qui aimerait être à leur place : on se bouge et on arrête de se toucher les Bulls.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top