Knicks

Ivres, les Knicks gagnent sans Carmelo Anthony : c’est la première fois depuis deux ans

Lakers Warriors
Source image : Montage TrashTalk

En déplacement à Orlando hier soir, les Knicks devaient jouer sans leur meilleur scoreur mais tout s’est finalement assez bien passé puisque Courtney Lee et ses potes se sont imposés en Floride, 113 à 105 : une première win sans Melo depuis avril 2015 !

On ne sait plus vraiment où donner de la tête en voyant la direction de la franchise, donc on va simplement se satisfaire des victoires et lâcher deux majeurs à la concurrence. Certes, il y a toujours ce flou total concernant les désirs de l’équipe et surtout du management, entre tanking royal vers la Lottery de la Draft et combativité jusqu’au bout pour tenter une remontée dans le Top 8, mais quand t’en chies H24 à cause de soucis sur ou en dehors des terrains, tu prends une win. Et hier soir, c’est avec le sourire que les Knicks ont gagné à Orlando, grâce à un dernier quart-temps géré sans trembler et pourtant sans Carmelo Anthony. L’ailier s’était fait mal au genou et avait donc été mis au repos par son staff puisqu’il s’agissait de ce fameux genou déjà opéré par le passé, mais le numéro 7 n’a pas eu à se justifier de quoi que ce soit puisque ses potes ont assuré le relais en Floride. Entre Courtney Lee et Kyle O’Quinn, il y avait de quoi se frotter les mains car les deux hommes retournaient à Orlando où ils avaient évolué par le passé.

Et grâce à un bel effort collectif, notamment symbolisé par ce ratio venu de l’espace (26 passes décisives pour 9 balles perdues !), Jeff Hornacek pouvait savourer ce succès de groupe. Maintenant, comme souvent, on en revient à cette décision qui doit être prise par Steve Mills, Phil Jackson et l’entraîneur new-yorkais. Faut-il tout donner dans la bataille, en étant cependant à 6 défaites des Bulls actuellement huitièmes à l’Est ? Ou bien doit-on lâcher le volant, à 3 défaites seulement du Magic qui est actuellement quatorzième à l’Est ? On sait que les victoires font plaisir, c’est bien chouette et on voit des éléments de progrès, mais c’est à se demander si les Knicks ne feraient pas mieux de nous reposer encore plus Melo avec du Derrick et un peu de Kristaps, histoire d’augmenter les chances d’avoir un pur pick à la Draft. Car la pire des situations, ce serait celle de ne pas pouvoir sélectionner une pépite, pour avoir simplement battu des équipes comme Orlando ou Philadelphie en fin de saison. Ces matchs sont chouettes, mais peut-on aussi les décrire comme “utiles” compte tenu des besoins de New York ?

Il y a quelques jours, on parlait de push pour le Top 8 justement, après une victoire… à Orlando. Puis les Knicks ont perdu contre Philadelphie, et logiquement face aux Warriors. Les montagnes russes, va falloir peut-être les stopper si le management souhaite cartonner à la prochaine Draft.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top