Warriors

Andre Iguodala à l’ancienne : 24 points sur les Hawks, le vétéran assure à la place de KD

Alors que les Warriors semblaient plutôt crevés par leur match de la veille à New York, c’est Andre Iguodala qui a retroussé ses manches et offert la partition nécessaire pour gagner à Atlanta.

La plupart des indicateurs allaient dans le sens des Hawks. Et pour une équipe qui souhaitait justement retrouver le goût de la victoire, cela avait quelque chose de très excitant. Car en première période, Dennis Schröder faisait le show avec notamment un pétage de plomb offensif dans le premier quart et à distance. Le dragster allemand agressait bien les Warriors et ses coéquipiers le suivaient dans son taf en limitant les opportunités des visiteurs. Avec 42 points plantés dans les 12 premières minutes et 66 au moment de rentrer au vestiaire, il y avait de quoi être optimiste côté Atlanta. Ajoutez à cela l’absence connue de Kevin Durant et le poignet à nouveau déréglé des Splash Brothers, et on se dirigeait clairement vers une potentielle victoire salvatrice des Hawks. Sauf qu’après avoir déjà planté un tir au buzzer dans la Philips Arena il y a 3 ans, Andre Iguodala se rappelait quelques bons souvenirs en prenant feu de son banc.

Record personnel cette saison avec 24 points, 11 lancers tentés, 5 rebonds, 4 passes, 3 interceptions, deux doigts en l’air, 1 contre et 0 balle perdue, Andre Iguodala était très proche de la perfection. C’est cette perfection que Steve Kerr demandait justement de la part de son MVP des Finales de 2015, puisqu’il en est encore clairement capable. Si son rôle a diminué, Iggy reste fondamental dans la bonne marche des Dubs et c’est ce luxe de l’avoir qui permet aussi un tel niveau de jeu à Golden State. Enlevez Durant, et vous avez un membre de Team USA qui connaît parfaitement le jeu et s’adaptera aux demandes. Ajoutez Matt Barnes, et vous aurez un coéquipier exemplaire qui fera tout pour l’intégrer sans perdre de temps. Pour une fois, Andre pensait à lui et à sauver son équipe à sa façon, avec une grosse production personnelle. C’est devenu de plus en plus rare, mais vues les prochaines semaines d’absence imposées à KD, il faudra que ce Iguodala refasse son apparition plus souvent.

Et s’il y en a bien un qu’on attendra au taquet pour gérer Kawhi Leonard à San Antonio ce samedi… c’est lui.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top