Thunder

Russell Westbrook fait dans l’original : 23ème triple-double de la saison, 5ème place all-time

Nouvelle victoire pour le Thunder en déplacement (114-105 à New Orleans), nouvelle soirée terminée en triple-double pour Russell Westbrook. La folle série continue, et il y a un petit point historique à faire ce jeudi !

Certainement pas celui qu’on retiendra le plus, pour tout un tas de raison. L’adversaire, déjà, qui n’avait droit qu’à une mi-temps d’Anthony Davis avant de le voir quitter le terrain pour nouveau pépin physique, et qui ne représentait pas une Rolls Royce de la Conférence Ouest. La propreté, ensuite, qui laissait à désirer avec 15 tirs loupés sur 22, une dernière passe décisive quand même bien forcée alors que l’écart était déjà suffisamment grand entre les deux équipes et 8 balles perdues. L’importance, enfin, qui atténuait un poil la performance du monstre en voyant le Thunder se débrouiller suffisamment bien en première mi-temps avec ses Stache Brothers (37 points et 22 rebonds pour la paire Adams-Kanter) pour écarter la menace vivant en Louisiane. Pour tout cela, le nouveau triple-double de Westbrook n’est pas à ranger dans les grands moments de la saison du Thunder, phrase devenue banale tant l’intéressé enchaîne les TD chaque semaine. Cependant, dans tout ce bazar numérique, un checkpoint doit être fait au sein des livres de records, car Russell a bien dépoussiéré quelques pages en réalisant son 23ème triple-double de la saison ce mercredi. Et pour aborder la suite avec des infos précieuses en tête, c’est tout de suite plus chouette.

Ainsi, pour commencer, Larry Bird a dû laisser la cinquième place all-time au monstre d’OKC en le voyant taper son 60ème triple-double en carrière. Âgé de seulement 28 ans, Russell est aujourd’hui à 18 unités de Wilt Chamberlain et… 47 de Jason Kidd, ce qui demandera certainement un peu plus d’une ou deux saisons pour que le podium ouvre ses portes. On peut tout à fait imaginer un Wilt se faire dépasser en début de prochaine campagne (ou en fin d’actuelle, pour les plus fous), mais concernant J-Kidd on va attendre encore un peu. Cependant, il n’y a pas que le total en carrière qui nous intéresse ici, il y a également le total sur une seule saison régulière. Et avec la barre des 23 désormais atteinte, c’est également la 5ème place qui lui a été offerte, en ayant clairement plus la possibilité d’atteindre le sommet dans un futur proche. En effet, devant lui, seuls Wilt Chamberlain et Oscar Robertson se situent, et les deux légendes ont tapé 26 et 31 triple-doubles pour une saison, pour les places 2, 3 et 4 all-time. Possible de voir Russell dépasser les 31 TD de Chamberlain établis sur la campagne 1973-74 ? Clairement, vu son rythme quotidien. Maintenant, pour les fameux 41 d’Oscar, c’est peu dire s’il faudra s’accrocher car la cadence ne pourra jamais diminuer : 46 matchs joués par le Thunder, 23 triple-doubles pour Westbrook. On vous laisse faire le calcul…

Une deuxième victoire consécutive avant de rentrer à la Chesapeake Arena, un deuxième triple-double de suite après avoir été barré du cinq majeur de la Conférence Ouest au All-Star Game, Russell Westbrook continue son petit bonhomme de chemin et on ne fait que passer. Prochain adversaire, Dallas, pour garder ce rythme historique.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top