Thunder

Russell Westbrook est inhumain : 37ème triple-double, comeback à Dallas, tir de la gagne, victoire !

Jusqu’au bout. Russell Westbrook repoussera les limites jusqu’au bout. Alors qu’il avait lourdement perdu la veille et semblait parti pour vivre une seconde défaite en deux jours, le phénomène a activé le mode Pluton pour terrasser les Mavs au finish : incroyable.

Pauvre James Harden, qui pensait pouvoir souffler une micro-seconde après avoir battu son concurrent direct pour le titre de MVP. Le barbu a dû tirer une gueule de trois kilomètres de long, en voyant ce comeback monumental orchestré par le leader du Thunder. Justement, la veille à Houston, on pointait en partie le coaching staff d’OKC pour avoir remis Russell sur le terrain, alors que l’écart était de plus de 20 points et la rencontre semblait pliée. Un garbage time que Westbrook traversait avec des valises de points mais la défaite, faisant froncer les sourcils de pas mal de monde. Simplement, le garçon ne pouvait pas vivre un second soir déprimant de suite. Pas à Dallas, devant Mark Cuban et ses critiques récurrentes, pas à quelques kilomètres d’Harden qui venait de frapper un grand coup dans la course au MVP. Il fallait que le scénario soit idéal pour que Russell retrouve le devant de la scène, qu’il prouve une nouvelle fois sa domination individuelle sur la compétition cette saison, plus que tout autre chose. Et dans un match que les Mavs semblaient avoir en main à quelques minutes de la fin, tout était installé pour que l’extra-terrestre surgisse. Pour qu’il ajoute une nouvelle feuille quatre étoiles dans son dossier d’exception.

91 à 78 pour Dallas, 3 minutes et 30 secondes à jouer.

En ayant déjà validé son 37ème triple-double de la saison, le rapprochant d’Oscar Robertson et ses 41 TD, le Brodie aurait pu se reposer. Après tout, en back-to-back, pourquoi se faire chier. Mais c’est justement là que l’aspect de la veille devait être rattrapé. Non, cette fois, le money-time était suffisamment serré pour pouvoir entamer un potentiel comeback. Un de ces matchs durant lesquels Westbrook met littéralement toute la région de l’Oklahoma sur son dos et emmène son peuple vers la victoire. Dunk, défense bien plus concentrée qu’en début de rencontre, trois-points, lancers, rebonds, Russell était partout. Même sur cette foutue possession gâchée par les Mavs en fin de match, après avoir laissé le Thunder recoller au score. Un point de retard, J.J. Barea pressé par Westbrook, la puce de Dallas se fait bousculer mais les arbitres ne bronchent pas : perte de balle, fallait finir le job plus tôt. Les fans présents dans l’American Airlines Center ont beau gueuler, ils ne peuvent se cacher. En laissant Russell encore en vie alors qu’il y avait plus d’une fois la possibilité de le tuer, les Mavs offraient au All-Star une ultime chance. Accélération, élévation à mi-distance, ficelle, +1 Thunder. Sans posséder le moindre temps-mort restant, Dallas tente de survivre sur un dernier tir d’Harrison Barnes, mais celui-ci ricoche sur l’arceau. Rebond pour ? Westbrook évidemment, qui explose le cuir au sol et frappe en l’air dans sa célébration. Oui, cette fois le comeback en valait la chandelle. Et quelle chandelle…!

Les mots ne suffisent plus pour décrire ce que Russell propose chaque semaine. Un soir, on doute de lui, le lendemain, il nous fait taire. Avec son 37ème triple-double de la saison, Westbrook s’est rapproché de Robertson dans l’histoire. Avec 12 points dans les 3 dernières minutes, Westbrook a proposé un comeback d’exception à Dallas. Avec un effort surhumain, Westbrook a envoyé un clin d’oeil évident à James Harden : il faudra compter sur lui jusqu’à la dernière minute, la dernière seconde de la saison.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top