Sixers

Nerlens Noel touché par l’ovation des fans des Sixers : “J’en ai eu des frissons”

nerlens noel

Quand tu veux te barrer mais que le public t’adore.

Source image : NBA League Pass

En conflit avec ses dirigeants depuis le début de la saison, Nerlens Noel a reçu une standing ovation de la part des fans mardi dernier. Ce n’est pas ce qui va régler tous les problèmes mais ça fait quand même du bien au moral.

Opéré du genou au début de l’exercice, le sixième choix de Draft en 2013 s’était déjà plaint auprès du front office de la surabondance d’intérieurs talentueux dans l’effectif des Sixers. Entre Joel Embiid, Jahlil Okafor et Nerlens Noel, les minutes promettaient de coûter cher dans la raquette et elles le sont. 10 minutes pour son retour, suivies de 8 petites minutes contre les Lakers qui ont fait déborder le vase. Convoqué par son entraîneur, le pivot n’est même pas rentré en jeu pour la victoire contre Brooklyn. On se disait que son avenir devait s’écrire loin de la cité de l’amour fraternel et puis les fans du Wells Fargo Center ont donné de la voix pour réclamer leur pivot titulaire de ces deux dernières saisons, mardi dernier, à l’occasion de la réception des Pelicans. Une standing ovation qui a forcément ému le joueur qui n’en attendait pas tant dans un contexte tendu avec sa direction. Il s’est entretenu avec Jessica Camerato de CSN Philly après le match.

Mardi, la foule a lancé des “Nous voulons Nerlens” pour que le pivot face son entrée. Quand il est rentré sur le parquet, les fans lui ont offert une standing ovation. Noel, comme il le dit lui-même, “a très vite eu des frissons”.

Je veux juste remercier les fans pour leurs encouragements qu’ils m’ont apporté durant toutes les épreuves que j’ai traversé lors de ces quatre dernières années. Ça représente beaucoup de chose pour moi. Je leur en suis très reconnaissant.

Auteur de 4 petits points et 3 rebonds en moins de 7 minutes ce soir là, tout est encore loin d’être rose pour Nerlens Noel. Disons que les fans lui ont offert un petit sursis avant qu’il implose totalement si la situation n’évolue pas rapidement. Le numéro 4 l’a déjà annoncé, il ne se contentera pas des miettes au sein de la pire équipe de la Ligue. De l’autre côté de l’échiquier, les Sixers ne veulent pas brader leur pivot et examinent leurs options. En attendant, le malaise se creuse chaque jour un peu plus avec d’un côté un public qui aime son joueur et de l’autre un jeune basketteur qui souhaite être échangé pour retrouver du temps de jeu et des responsabilités.

Elle est facile mais le meilleur cas de figure serait de trouver une offre qui convient à toutes les parties sous le sapin. Encore faut-il prouver au Père-Noël que les Sixers ont été assez sages cette année.

Source : CSN Philly


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top