Sixers

Nerlens Noel n’est pas ravi de son temps de jeu : 8 minutes, c’est presque de la figuration

nerlens noel jahlil okafor brett brown

L’épanouissement à l’état pur.

Source image : Philly.com

Le retour de Nerlens Noel était redouté par beaucoup à cause de la surconcentration de talent dans la peinture des Sixers et il n’a pas mis longtemps à poser problème. Brett Brown va devoir sortir la super glue pour recoller les morceaux avec son ancien titulaire.

“Je pense que je suis trop bon pour jouer huit minutes. C’est n’importe quoi. Ils doivent trouver une solution.”

Les mots du pivot des Sixers étaient particulièrement durs après le match de vendredi face aux Lakers. De retour dans la rotation de Philadelphie depuis une semaine, Nerlens Noel souffre d’une hyper-concurrence sur les postes intérieurs. Derrière Joel Embiid et Jahlil Okafor, chaque minute coûte cher mais le sixième choix de la Draft de 2013 n’est pas du genre à se contenter du minimum. Après deux saisons de bonne facture dans le cinq majeur de Pennsylvanie, il estime mériter un peu plus de considération dans cette équipe remaniée. Un point sensible qui alimentait déjà les rumeurs de départ avant le retour de Nerlens Noel sur les parquets et qui va vite devoir être géré en interne si les Sixers ne veulent pas passer la saison dans un climat délétère. C’est avec cette idée bien en tête que Brett Brown a convoqué son poulain pour une discussion privée à l’écart des médias, ce samedi. L’objectif était de jouer cartes sur table avec le pivot sur son rôle dans le projet de l’équipe et de lui expliquer son utilisation lors des prochaines semaines. L’entraîneur en place depuis 2013 n’est peut-être pas un magicien mais il a au moins réussi à apaiser un peu les tensions. Du moins de ce qu’on peut voir de l’extérieur et de l’interview accordée par Noel à ESPN.com.

“L’émotion peut parfois prendre le dessus. Je suis humain et je veux jouer au basket au plus haut niveau. Je continue d’avancer en prenant ça un jour après l’autre pour essayer de continuer de m’améliorer. […] Nous avons eu une conversation [avec Brett Brown]. Il a été très honnête avec moi et je lui donne mon respect pour ça. […] Je vais continuer à travailler et rien ne pourra m’arrêter. Je suis un joueur fier et je vais garder la tête haute. J’ai traversé beaucoup de choses depuis ma blessure il y a quatre ans donc je ne vois rien qui puisse m’atteindre maintenant.”

Après une petite frayeur à la cheville contre Detroit en début de semaine, Nerlens Noel est vite revenu à la charge et il ne compte pas squatter le banc 40 minutes tous les soirs. Brett Brown le sait, il va devoir trouver les parades pour faire jouer ses grands ensemble et donner plus de responsabilités au “double N”. Sinon, les rumeurs risquent de s’intensifier et de pourrir l’ambiance au sein du groupe.

“C’est un grand compétiteur et il est dans une situation très inhabituelle. Le fait que cela sorte aussi vite m’a pris au dépourvu. Nous en avons parlé car nous devons tous apprendre à gérer cette situation au mieux.”

Portland semble très intéressé par l’ajout d’un pivot de la trempe de Nerlens Noel, surtout depuis l’annonce du forfait de Festus Ezeli pour le reste de la saison. Mais encore faut-il trouver la bonne offre car les Sixers ne leur feront pas de rabais.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top