Bulls

Nuggets 110, Bulls 107 : car tout est plus drôle quand c’est Isaiah Canaan qui prend le dernier tir

Isaiah Canaan

Quitte à se marrer, on aurait presque préféré Rajon Rondo dans le rôle du sauveur.

Source : youtube

Quand on a vu que la fin de match s’annonçait serrée entre Bulls et Nuggets et que Jimmy Butler était chaud comme une coiffure d’Allen Crabbe baraque à frite, on ne se faisait guère d’illusions pour une équipe de Denver, qui s’est de surcroît fait une spécialité cette année d’offrir bêtement des matchs à ses adversaires dans le money time. Vous voulez un scoop ? On a ENCORE eu une belle surprise.

Un premier quart nettement à l’avantage des hommes de Fred Hoiberg, un second lors duquel ces mêmes Bulls encaisseront 41 points… et nous étions donc partis pour une deuxième mi-temps rythmée et agréable, passée à checker l’inattendue match-up entre Jimmy Butler et… Jamal Murray. Il faut d’ailleurs qu’on en parle de ce petit-là, et quelque chose nous dit que ça pourrait tomber dans la matinée. Quoiqu’il en soit, nous voici lancés dans un match plaisant entre deux équipes un peu illisibles en ce début de saison mais loin de proposer un jeu catastrophique. La profondeur de banc des Nuggets fait que ces derniers sont en capacité d’envoyer tout un tas de scoreurs différents au charbon selon la forme affichée, et cette nuit, si Emmanuel Mudiay et Wilson Chandler ont plutôt déchiré, ce sont donc le rookie Jamal Murray et le revenant Will Barton qui auront impulsé le vent de révolte du côté des hommes de Mike Malone. Pour les Bulls ? C’est évidemment Jimmy Butler, fraîchement nommé Joueur de la Semaine à l’Est, qui aura une fois de plus porté les siens, bien aidé par Dwyane Wade et Rajon Rondo, anciens maçons devenus orfèvres ces dernières semaines.

Mode Marty McFly enclenché, on passe de suite aux dernières minutes de ce match, le temps d’apprécier une belle passe d’arme entre Will Barton et Jimmy Buckets. Gros trois de l’arrière des Bulls pour remettre les deux équipes égalité, drive manqué par ce même Djimi (faute ? pas faute ? hum hum…), flop énorme toujours par Buckets et c’est Will Barton qui va finalement donner deux points d’avance à Denver sur la ligne. Dernier ballon pour les Bulls, et on se dit alors que JiBi va nous gérer ça aux petits oignons vu l’état de chaleur dans lequel le copain se trouve à ce moment-là. La suite ? Elle est dramatique puisque c’est en fait… Isaiah Canaan qui se retrouvera le ballon entre les mains, juste le temps d’envoyer un odieux air-ball et de laisser les Nuggets fêter un money time réussi et donc une victoire face à des Bulls qui n’ont plu gagné dans le Colorado depuis maintenant neuf longues années. A l’heure qu’il est Jimmy Butler serait encore sur le parquet du Pepsi Center à attendre le ballon, convaincu également qu’il a sur son banc un coach capable de donner de bonnes consignes, malgré ses déclarations d’après match jurant que c’est bien son franchise player qui devait hériter de cette fameuse dernière boule.

Résultat des courses, une victoire 110-107 pour des Nuggets probablement tout heureux de voir le petit Canaaninho envoyer un tel saucisson alors que la charcuterie est généralement prohibée à l’heure du dessert. Un grand bravo donc à Fred Hoiberg qui a semble-t-il zappé le plan B et le plan C, et peut-être même le plan A. On espère tout de même qu’il aura plus de ressources pour ses vacances en mai, au cas où l’hôtel soit déjà réservé par la famille de Chris Paul. Allez, ça c’est fait.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top