Bulls

Les Bulls enfoncent les Cavs dans leur merdier : 99 à 93, Chicago sweep Cleveland !

Et une troisième défaite consécutive pour le champion en titre, Cleveland tombant dans un des pièges les plus tendus de la NBA cette saison : battre les Bulls au United Center lorsqu’ils sont diffusés sur TNT, une mission impossible !

Vingt. Vingt, vingt, vingt. Cela fait désormais vingt matchs de suite que les hommes de Fred Hoiberg n’ont pas perdu, lorsqu’ils se sont présentés dans leur stade un beau soir de match, et que les caméras des antennes nationales se sont pointées dans l’Illinois. Est-ce la magie du Shaq qui fait ses conneries sur son plateau ? Ernie Johnson qui apaise tout le monde comme à son habitude ? Difficile à dire, mais les Bulls ont bien conservé leur karma intouchable en écartant les Cavs cette nuit, grâce à un bel effort collectif en seconde mi-temps. San Antonio, Golden State, Boston et Cleveland, quatre équipes ayant rendu les armes devant ce combo United Center + TNT, comme s’il s’agit des Bulls de Jojo et compagnie. On savait que la bande à Jimmy Butler allait tout donner dans la bataille, en conservant au maximum ses chances de Playoffs. Aussi imprévisible que soit cette armée chicagoanne, avec notamment une défaite récente face aux Sixers, elle avait tout de même battu Utah devant son public et Milwaukee en déplacement, ce qui ne représentait pas un duo des plus légers à assumer. Ce jeudi, on parlait du champion en titre.

Ou du moins, sa pale copie, si on en juge la performance des hommes de Tyronn Lue après la pause. Menés par un LeBron James de feu comme si souvent dans l’enceinte de Chitown, les Cavs maintenant les Bulls dans des standards offensifs honnêtes, avec seulement 41 points encaissés en première période. De quoi entrevoir une belle victoire, non ? Malheureusement pour le cyborg, son équipe retombera dans les mêmes soucis que ceux récemment observés, c’est-à-dire une indiscipline totale en défense, une attaque prévisible et des cadres qui oublient leurs responsabilités. Il n’en fallait pas plus pour que Rajon Rondo passe en mode TNT, pour que Nilola Mirotic confirme son excellente prestation chez les Bucks et pour que Butler soit au four et au moulin. Un énorme 37 à 21 dans le troisième quart qui renversait la vapeur et remettait Chicago dans le driver seat, le plus gros du boulot ayant été fait avant le money-time. Car dans les 12 dernières minutes du match, ce n’est pas la 7ème place all-time au scoring obtenue par LeBron qui changera quoi que ce soit. Face au monstre esseulé, un collectif plutôt bien rodé, aussi dingue que cela puisse paraître à lire. Et devant une foule appréciant forcément la chute du numéro 23 sous ses yeux, les Bulls terminaient le job avec assurance.

Sweep, sweep, sweep ! On ne parle que de saison régulière certes, mais Chicago a bien remporté ses quatre rencontres face aux Cavs cette saison. La magie du United Center dans un match diffusé en antenne nationale est bien réelle, en espérant voir les Bulls confirmer ce samedi face aux Hawks.

Couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top