Wizards

Jason Smith rejoint les Wizards pour 16 millions et 3 ans : la raquette de Washington, c’est du MMA

Encore un petit morceau, histoire de blinder la protection d’arceau ? Du côté de la Maison-Blanche, on aime les gardes du corps qui tabassent l’opposition, et Jason Smith a été signé en rentrant parfaitement dans cette description.

Et un gars d’Orlando qui débarque en plus, un ! Il y a quelques jours, on parlait d’Andrew Nicholson qui rejoignait lui aussi la capitale, voyant la raquette du Magic lui envoyer de gros signes d’adieu. Entre Nikola Vucevic, Serge Ibaka, Aaron Gordon et Bismack Biyombo, il ne faisait pas bon pour les anciens qui souhaitaient prolonger dans la cité de Floride, et Smith faisait justement partie de ceux-ci. Après avoir tout donné chez les Knicks il y a deux ans, l’intérieur avait rejoint Vavane Fournier à Orlando histoire d’y apporter un peu d’expérience et surtout de jeu physique, les petits d’Orlando manquant justement de cette présence intense dans le jeu. Sauf qu’en ayant la possibilité de signer ailleurs, Jason a vu les appels de phare des Wizards et l’intéressé n’a pas hésité vraiment longtemps : 3 saisons pour 16 millions, un deal honnête quand on sait ce qu’il apporte au quotidien. Dans le registre du col bleu qui ferme sa gueule, met des tartes, rentre ses petits tirs extérieurs et adore faire des fautes flagrantes afin de réveiller les siens, Smith fait partie de l’élite et nul ne doute que Scott Brooks saura parfaitement l’utiliser.

D’ailleurs, le nouvel entraîneur de Washington va pouvoir également se régaler lorsqu’il sera question de baston dans la capitale, car sa raquette a désormais une belle gueule dans n’importe quel octogone : Marcin Gortat, Ian Mahinmi, Jason Smith, Markieff Morris ? Du coup de poing dans la joue, des coups de genoux dans les bourses, et surtout des écrans bien solides pour les dragsters que sont John Wall ou Bradley Beal. La signature de l’ex-intérieur du Magic va d’ailleurs dans le sens qu’on connaît, et qui nous rassure concernant Coach Brooks. Le stratège s’est éclaté au Thunder en entourant ses joueurs extérieurs de cols bleus intelligents et qui savaient apporter en intensité physique chaque matin, autant dire que les signatures de Mahinmi et Smith vont dans ce sens. Maintenant, il y aura des rotations à mettre en place et un sacré jeu à installer, car mine de rien John Wall va bénéficier de nombreuses options et Jason en fait partie. Vous pouvez rire autant que vous voulez, sauf qu’en pick and pop le bonhomme est une assurance assez solide en tir à mi-distance, son jeu tout en efficacité régalant chaque franchise par laquelle il est passé. On ne parle pas d’en faire un candidat au titre de Sixième homme de l’Année, mais si les Wizards veulent retrouver les Playoffs il faudra utiliser les qualités de tous, dont celles de Smith.

Après quelques jours de folie du côté de la Maison-Blanche, on devrait enfin retrouver un peu de calme et se mettre à bosser collectivement. Discrètement, sans déprimer de la non-arrivée de Kevin Durant, les Sorciers ont effectué un recrutement sérieux et pourront aborder la saison prochaine avec le couteau entre les dents. Bonheur, Jason en garde toujours un dans son short…

Source : Yahoo Sports

Source image : The Guardian

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top