Suns

Les Suns conservent Earl Watson sur leur banc : les joueurs le voulaient, Maman a dit oui

 Elle n’aura pas duré bien longtemps, cette recherche de nouvel entraîneur dans l’Arizona. Apparemment, c’est autour de leur coach intérimaire que les Suns veulent construire, puisqu’Earl Watson a été prolongé avec son char d’assaut dans la région.

Alors qu’on parlait de plusieurs noms chez les fans, potentiels noms qui pourraient débarquer dans les couloirs de Phoenix pendant ce printemps à peine entamé, c’est finalement un sur-place que la franchise a décidé de faire en conservant l’entraîneur déjà installé sur le banc cette saison. Sur place dans le pur sens physique des choses, car on ne sait pas encore si les résultats de Watson feront du… sur place, sachant qu’il a proposé 9 victoires en 33 rencontres après avoir pris le siège de Jeff Hornacek. On peut lui filer un peu de crédit, car la saison était déjà flinguée pour les Suns, dans le sens où Markieff Morris continuait à foutre le feu au vestiaire et Eric Bledsoe s’était explosé juste avant le Nouvel An. Pas la meilleure des conditions pour redresser un navire, ce qui n’a pas eu lieu puisque Phoenix visait un très bon choix de Draft, mais des joueurs qui ont retrouvé un peu de goût pour leur passion, notamment grâce à Earl. En effet, plusieurs témoignages au sein de la franchise confirment que Watson était souhaité pour la saison prochaine et les suivantes, un soutien qui a fait son effet puisque des sources proches de l’affaire parlent de trois années garanties.

C’est notamment dans son association avec Ryan McDonough -GM local- que le plus gros poids a fait pencher la balance, lui qui avait vécu une fin de partenariat difficile avec Jeff Hornacek. Aujourd’hui, Earl et Ryan ont l’air de bien s’entendre, chacun respecte les missions de l’autre et tout est tourné vers la reconstruction, autour d’un nucleus intéressant. Quand même, Eric Bledsoe, Alex Len et Devin Booker, c’est pas mal non ? Et si on ajoute à ça un futur gros choix de Draft ainsi que Brandon Knight, il y a moyen de s’éclater. Dans tous les cas, il sera intéressant de voir comment Phoenix opérera la saison prochaine car les Suns ont montré sur cette fin de saison qu’ils pouvaient remporter des matchs dans des situations tendues, reste à savoir comment interpréter ce soutien des joueurs. Il est évident qu’obtenir une cohésion parfaite entre le chef d’orchestre et ses surdoués est importante dans n’importe quel groupe souhaitant réussir, mais offrir aux joueurs l’homme qu’ils veulent est-il un si bon signe que cela ? Bien évidemment, la conservation de Watson dans le coin vient de plusieurs facteurs primordiaux, mais on a vu plus d’une fois ce que cela donnait en NBA quand des joueurs terminent avec un buddy à la place de leur entraîneur : des attitudes peu recommandables, un laisser-aller général, ces pistes pointeront leur nez et testeront la solidité de l’homme.

Dans tous les cas, c’est un stress en moins pour les fans de la franchise, qui vont pouvoir arrêter la chasse aux stratèges et se concentrer sur la chasse aux talents. Car un tel back-court, ça devrait franchement foutre le boxon dans la Conférence Ouest, au lieu de truster les profondeurs du classement.

Source : Fox 10 Phoenix

Source image : Zimbio


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top