Rookie Rankings

Rookie Rankings – Février : Myles Turner s’impose chez les Pacers et vient chatouiller le podium

Kristaps Porzingis - Myles Turner

Comme à chaque début de mois, un Rookie Rankings permet de faire le point sur les performances des petits jeunes de la NBA.

Et voilà le quatrième mois de compétition de cet exercie 2015-2016 dans les livres d’histoire. Ils sont 61 à avoir fait leurs grands débuts dans l’élite cette saison, 61 débutants qui ont commencé à gambader sur les parquets de la NBA avec l’espoir de pouvoir un jour y briller. Et certains n’ont pas attendu très longtemps pour se faire remarquer. Qui s’est pris le rookie wall, qui l’a enjambé comme un vulgaire trottoir, on fait le point après quatre mois de compétition.

Ce coach rankings prend en compte l’éventuelle progression statistique du joueur, sa situation dans l’effectif de sa franchise, ce qu’il apporte quand il est sur le parquet et de sa façon d’appréhender la Grande Ligue.

Ils s’en va : Willy Cauley-Stein

Il arrive : Bobby Portis

Statistiques arrêtées au 1er mars

Place Joueur Commentaire

10
(-6)

Stanley Johnson
chien_eau004
Grosse chute au classement principalement due aux progressions de ses concurrents. Blessé en fin de mois, il n’a pu participer aux trois derniers matchs des Pistons mais sur février, Stanley a tout de même envoyé 10,8 points, 5,9 rebonds et 2,6 passes décisives en 30 minutes de moyenne. Au sein de cette équipe de Detroit à la lutte pour aller en Playoffs et pas aidée par les blessures, le swingman bosse dur et donne tout à chaque fois qu’il est sur le parquet. Il n’a pas peur des grosses missions défensives mais il doit progresser au shoot. Il n’a encore que 19 ans…Statistiques : 9 points à 39% au tir dont 31,8% de loin, 4,2 rebonds et 1,6 passe décisivee en 24 minutes.

9
(Entrée)

Bobby Portis
Jeune taureau
Un peu juste en terme de temps de jeu et d’utilisation pour intégrer ce Rookie Rankings le mois dernier, Bobby Portis a profité des nombreuses blessures qui sont venues handicaper la raquette des Bulls pour grappiller des minutes. Et en presque 24 minutes de moyenne, ce sont 9,8 points et 7,3 rebonds que Portis a envoyé sur le mois de février. Le rookie est un poste 4 moderne, capable de shooter dans le périmètre, de poser la balle au sol pour aller au cercle. Il joue avec une belle intensité et ne demande qu’à s’épanouir à Chicago. Statistiques : 7,6 points (à 44% au tir), 5,3 rebonds en 18 minutes.

8
(-2)

Devin Booker
baby basketball
Le bambin de cette classe 2015 a souffert au cours de ce mois de février. car si son temps de jeu a augmenté (33 minutes en moyenne), il a subi le marasme ambiant à Phoenix et ses pourcentages au tir ont été plutôt mauvais (sous les 35%) même s’il a marqué plus de points (13,5 par match). Dure la vie de rookie chez les Suns cette saison mais l’avenir de Devin Booker pourrait bien être radieux car un shooteur aussi pur c’est parfait pour la NBA moderne. Statistiques : 10,7 points à 42,4% au tir dont 38,3% à 3-points, 2,2 rebonds et 1,8 passe décisive en 24 minutes.

7
(+1)

Nikola Jokic
Nikola-Jokic-Denver1
Il ne joue qu’assez peu et ses performances sont en dents de scie mais le talent de ce pivot venu de Serbie est évident. Footwork, technique sûre au poste et goût pour le rebond, voici les qualités de ce jeune qui vient d’avoir 21 ans. En février, il a envoyé près de 11 points et 8 rebonds par rencontre et s’est définitivement imposé comme le titulaire au côtés de Kenneth Faried au détriment de Jusuf Nurkic et de notre frenchie Joffrey Lauvergne. S’il devient plus régulier, Jokic va faire du bruit. Statistiques : 9,5 points (à 53% au tir), 6,1 rebonds et 2 passes décisives en 20 minutes.

6
(-1)

Emmanuel Mudiay
Emmanuel Mudiay
Au sein de cette équipe des Nuggets qui galère dans la Conférence Ouest, le jeune Mudiay apporte énormément dans tous les autres compartiments du jeu. Il se bat avec énergie, défend plutôt dur et s’applique donner le tempo. Pour autant, il continue de shooter extrêmement mal. Ses pourcentages sont catastrophiques et lui valent de perdre une place au classement ce mois-ci. Bosse ton tir Manu !
Statistiques : 11,1 points (33,6% au tir dont 27,3% de loin), 3,2 rebonds, 5,8 passes décisives et 1,1 interception en 30 minutes.

5
(+2)

D’Angelo Russell
D'Angelo Russell
Malgré les choix tout aussi bizarres qu’irréguliers de son coach, l’ami D’Angelo fait une bonne saison de rookie. Son talent est évident, il peut faire de tout depuis les deux postes de la ligne arrière. Auteur d’un très bon mois de février (15 points à 46% au tir dont 46% de loin, 4 rebonds et 3 offrandes de moyenne), il est logiquement remonté dans notre Rookie Rankings. Et vu ce qu’il vient d’envyer pour son premier match du mois de mars, il est bien parti pour rester dans le top 5 ! Statistiques : 12,9 points (42,9 % au tir dont 36,1 derrière l’arc), 3,6 rebonds, 3,4 passes décisives et 1,1 interception en 27 minutes. 

4
(+5)

Myles Turner
Myles Turner
Rarement titulaire et peu utilisé en première partie de saison, Myles Turner avait fait son apparition dans ce Rookie Rankings le mois dernier. Mais depuis le fin janvier, il est dans le cinq majeur des Pacers et il vient de nous offrir un mois de février très solide avec 13,5 points (51% au tir), 6,6 rebonds et 1,8 contre en 30 minutes. Turner a fait son trou dans une équipe qui se dirige tout droit vers les Playoffs et il est l’un des rares rookie dans ce cas. Le gamin a un sacré potentiel !Statistiques : 10,7 points à 53% au tir, 5,1 rebonds et 1,5 contre en 22 minutes.  

3
(-1)

Kristaps Porzingis
Kristaps Porzingis
Il a pâti de la spirale négative dans laquelle sont les Knicks actuellement et nous a posté à 14,5 points, 6 rebonds et 2,2 contres mais à seulement 43% au tir dont 30% derrière l’arc. Des stats qui sont dans la lignée (légèrement inférieures au shoot) de ce qu’il fait depuis le debut de la saison mais qui sont surtout désormais assez inférieures à celles d’Okafor sur la saison ce qui explique pourquoi il se fait doubler par le pivot des Sixers qui a progressé ce mois-ci. Le mois de mars sera décisif pour le numéro 4 de la dernière draft s’il veut récupérer sa deuxième place. Statistiques : 14 points (à 42,6% au tir dont 33,8%), 7,4 rebonds et 2 contres en 28 minutes. 

2
(+1)

Jahlil Okafor
gants-de-boxe-ufc
Troisième de tous les classements précédents, le pivot des Sixers sort d’un mois de février où il a envoyé 18,5 points à presque 57% au tir qui lui permet de passer devant le Letton des Knicks. On peut toujours lui reprocher son manque de défense et d’energie au rebond mais quelle technique au poste bas, quelle facilité à mettre dans le vent les autres big men ! Okafor est un intérieur de 20 ans qui joue comme un vieux briscard en attaque sous le cercle. Et même si Philadelphie ne gagne que très rarement, il fait vraiment une excellente premire saison. Statistiques : 17,5 points (50,8% au tir), 7 rebonds et 1,2 contre en 30 minutes.

1
(=)

Karl-Anthony Towns
chat_mechant
Il était déjà bien en tête mais encore un peu sous la menace de ses poursuivants. Histoire de calmer tou le monde, le “KAT” des Wolves vient d’envoyer un mois de février à plus de 21 points à 53,7% au tir accompagnés de presque 12 rebonds et 1,5 contre par sortie ! Il est non seulement le seul rookie en double-double de moyenne mais il réussit en plus à faire gagner quelques matchs à son équipe de Minnesota. Les Loups le savent, ils tiennent ici une perle des parquets dont nous n’avons pas fini de parler.Statistiques : 17,4 points (53,8% au tir et 82,3% aux lancers-francs)), 10,3 rebonds et 1,8 contre en 31 minutes de moyenne. 

Mention spéciale à Justise Winslow qui – malgré un temps de jeu conséquent dans une équipe du Top 4 de l’Est – a échoué aux portes de ce Ranking à cause d’une ligne de stats en-dessous sur fond de pourcentages au tir assez suspect.

On se retrouve début avril prochain pour un nouveau classement. Nous verrons qui a fait le nécessaire pour tenir le choc, qui aura dégagé et qui fera son apparition. 

Source image : Brian Spurlock-USA TODAY Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top