Pistons

Reggie Jackson reste à Detroit, pour 80 millions sur 5 ans : on appelle ça un gros pari sportif !

Aperçu aux côtés de Stan Van Gundy pendant la Summer League, le meneur formé à Boston College devait simplement régler la paperasse avec les Pistons pour officialiser les choses : ding dong, Reggie a bien obtenu son gros contrat.

Les réactions furent plutôt vives sur les réseaux sociaux, en apprenant les termes du dossier signé entre Jackson et la franchise de Motown. Sérieusement, 80 millions de dollars sur cinq ans, pour un meneur qui n’a joué que 27 rencontres avec sa nouvelle équipe ? Voilà la question que devra affronter SVG lors des prochains jours, lui qui avait avoué son amour pour l’ex-remplaçant du Thunder au moment de son arrivée en février dernier. Coincé derrière Russell Westbrook, Reggie avait eu droit à une véritable libération en débarquant chez les Pistons, avec un coach totalement in love et un maximum de temps de jeu à disposition. Ses longs segments, sa vitesse de pénétration et ses progrès saison après saison auront finalement convaincu le management local de devoir lâcher les gros billets ce dimanche, un contrat qui poussera probablement Brandon Jennings vers la porte de sortie. C’est fort dommage, car le meilleur ami de Swaggy P offrait un hiver quatre étoiles aux siens avant de se flinguer le tendon d’Achille, mais on n’a aucun doute sur le fait qu’une franchise tentera le pari sur ce gaucher au pur fouetté. En tout cas, les premières rumeurs annoncent que les Pistons souhaiteraient faire jouer les deux hommes ensemble, pas sûr cependant que cela dure très longtemps…

Du coup, Jackson et les Pistons, qu’est-ce que ça a donné au premier chapitre ? Individuellement, 17.6 points et 9.2 passes, à 44% dont 34% du parking, tout en y ajoutant près de 5 rebonds. Collectivement, 10 victoires en 27 rencontres, mais difficile de se baser sur ce bilan pour créer tout type de conclusion hâtive. Avec un futur training camp en poche, du temps passé avec son coach ainsi qu’avec Andre Drummond et ce nouveau contrat en poche, Reggie aura un coussin bien plus moelleux afin de montrer au reste de la NBA que ce salaire est totalement justifié. Car si le talent est bien là, entre les mains du bonhomme, son nom sera probablement coincé à côté de celui de Draymond Green, lui qui vient de prendre une prolongation de 5 ans à hauteur de 85 millions de dollars. Pas les mêmes joueurs ni les mêmes postes, mais on sait comment les comparaisons contractuelles se passent : t’as eu autant, t’as moins fait, donc c’était une mauvaise idée. Un scénario que Reggie devra assumer en offrant une saison quatre étoiles pour ses Pistons, eux qui n’ont pas été en Playoffs et rêveraient d’y retourner avec leur meneur en tête du paquebot.

C’est un gros pari que prennent les soldats de Detroit, mais il pourrait vite être concluant. Quoi qu’il en soit, l’avenir a belle gueule dans la ville des grosses caisses : entre Drummond, Jackson et Stanley Johnson, on va ranger les trottinettes et peut-être bientôt sortir les Cadillac…

Source : Yahoo Sports

Source image : FanSided

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top