Rookie Rankings

Rookie Rankings – Février : grosse percée de Julius Randle et Joel Embiid au classement

Rookie Rankings

Le classement des rookies fait son petit passage par le mois de février, aucun changement en tête de file mais ça se bouscule pas mal sur les autres spots.

Randle, Embiid, McDermott, Parker, Gordon et Vonleh. Six des quinze premiers choix de la dernière Draft ont été plombés par des blessures plus ou moins graves dans leur magnifique élan. Un vrai calvaire pour ces jeunes qui auront quand même l’occasion de prouver leur place la saison prochaine, quand les caméras seront focalisées sur autre chose que les envolées du Minnesota. Avec Andrew Wiggins et Zach LaVine, l’aéroport de Minneapolis devrait tourner à plein régime dans les mois à venir, les deux loustics montrant une aisance incroyable dans les nuages. Sur ce mois de février, on notera quand même la place faite à Jusuf Nurkic pour confirmer son talent à Denver, et la belle entrée de Jordan Clarkson qui, mine de rien, fait du bon boulot dans le bordel de Lakerland.

Place Joueur Commentaire

1

Andrew Wiggins
MVP du Rising Stars Challenge, de plus en plus à l’aise offensivement et compréhensif de son rôle chez les Wolves, Wiggo a même eu droit au retour de KG à la maison pour venir le bercer tous les soirs avec quelques gueulantes sur les 20 prochains mois. Un février parfait pour le futur Rookie de l’Année, qui est en train de faire passer le deal de Kevin Love pour une belle escroquerie.
Statistiques : 15.3 points, 4.3 rebonds, 1.9 passes et 1.1 interceptions à 44% au tir dont 35% de loin.

2

Jusuf Nurkic
couverture
S’il y a bien une seule chose que les Nuggets ont compris cette saison, c’est que leur pivot rookie était une pépite. Beaucoup trop mobile et intense sur chaque possession, le nouveau copain volleyeur de Kenneth Faried a eu droit aux départs de Mozgov et McGee en moins de deux mois : 3 double-doubles sur les 4 dernières rencontres, la même attitude de badass qu’on adore.
Statistiques : 7.1 points, 6.5 rebonds, 0.9 passes et 1.4 contres à 45% au tir.

3

Nerlens Noel
Toujours aussi bon en défense pour son jeune âge et capable de montrer quelques mini-progrès en attaque, le sosie de Marge Simpson va devoir s’adapter au poste d’ailier-fort puisque JaVale McGee débarque pour servir de cobaye en Pennsylvanie. Premier rookie de l’histoire à taper 12 points, 9 rebonds, 9 contres et 4 interceptions dans un match : sympa ! 
Statistiques : 8.3 points, 7.2 rebonds, 1.6 passes et 1.8 contres à 45% au tir.

4

Bojan Bogdanovic
couverture
Représentant toujours un agréable souvenir pour la France après son récent Mondial en Espagne, Bojan a offert une saison des plus solides pour Lionel Hollins qui a trouvé au moins un joueur capable de comprendre ses systèmes à Brooklyn. Si les Nets arrivent à se qualifier en PlayOffs par miracle, le sniper y sera pour quelque chose : encore plus aérien qu’Andre Miller sur ses tirs.
Statistiques : 7.8 points, 2.7 rebonds, 0.8 passes et 0.4 interceptions à 42% au tir dont 31% de loin.

5

Nikola Miroticcouverture Coup de mou dans l’Illinois. Déjà que les Bulls ne sont pas super convaincants depuis le début de saison, Niko était une des belles surprises à Chicago avant que les rotations de Thibodeau ne changent et renvoient le sniper au fond du banc : moins de temps de jeu, moins de confiance, moins d’adresse. Dernier match au-delà des 10 points ? Il y a un mois… Pas cool pour Mirotic.
Statistiques : 7.1 points, 4.2 rebonds, 1.1 passes et 0.6 interceptions à 40% dont 35% de loin.

6

Elfrid Payton
couverture
Un nouveau coach pour une nouvelle vie ? La nouvelle émission produite par M6 n’existe pas encore, mais depuis le départ de Vaughn à Orlando le jeune Payton semble nettement plus agressif et autonome en attaque. Plus régulier en allant au panier, moins brouillon pour distribuer : on souhaiterait juste le voir bosser son tir le plus rapidement possible, car Shawn Marion passe pour Ray Allen à l’heure actuelle.
Statistiques : 7.9 points, 3.8 rebonds, 5.8 passes et 1.5 interceptions à 43% au tir dont 19% de loin.

7

Marcus Smart
Temps de jeu qui explose, tant de bonheur qu’il arrose ! Marcus est un régal de défense au quotidien mais il commence surtout à mieux comprendre son rôle de meneur au sein d’une équipe, apprenant religieusement le playbook de Brad Stevens pour prendre la mène en titulaire probablement l’année prochaine. L’arrivée d’Isaiah Thomas ne devrait pas poser de problèmes, surtout quand on connait les qualités défensives du lutin : 35 minutes de moyenne en février pour Smart.
Statistiques : 7.0 points, 3.0 rebonds, 3.5 passes et 1.3 interceptions à 37% au tir dont 34% de loin.

8

Jordan Clarksoncouverture Pas une folie offensive dans le sens où Clarkson a encore beaucoup à apprendre à son poste, mais le second tour de Draft des Lakers est une belle surprise pour venir remplacer Nash (retraite) et Lin (retraite aussi) sur ces dernières semaines. Carte blanche jusqu’à la fin de saison sans Kobe, minimum 15-5-5 tous les soirs : de là à gratter une place dans la All-NBA First Rookie Team ? 
Statistiques : 7.8 points, 2.1 rebonds, 1.8 passes et 0.8 interceptions à 40% au tir dont 32% de loin.

9

K.J McDaniels
couverture
Alors qu’il faisait plaisir aux Sixers et représentait une possible pièce à garder dans l’effectif, McDaniels a été prié de voir le Texas pour y continuer sa carrière. Pas facile à digérer pour un jeune, mais il pourra désormais évoluer dans un groupe qui galope et surtout joue au-delà du 16 avril. Seule question : avec un tir totalement aléatoire, peut-il obtenir un vrai temps de jeu dans l’équipe la plus agressive à distance de toute la Ligue ?
Statistiques : 9.2 points, 3.8 rebonds, 1.3 passes et 1.3 contres à 40% au tir dont 30% de loin.

10

Zach LaVine
couverture
Véritable star du dernier All-Star Weekend grâce à un SDC qu’il a dominé de la première à la dernière minute, le nouveau joueur préféré des 8-15 ans n’a pas très bien vécu le retour de Ricky Rubio mais pourrait tout de même bénéficier de l’arrivée de KG dans le roster. Encore trop vert mais avec un potentiel pareil, Zach aura sûrement droit à quelques aboiements qui pourraient le pousser à se donner davantage : Mo Williams est parti, feu vert.
Statistiques : 7.6 points, 2.1 rebonds, 3.2 passes et 0.8 interceptions à 42% au tir dont 29% de loin.

Source image : Anto Hollywotion – TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top